Carole Delga : "Il y a une recentralisation au détriment des territoires"

 |   |  1022  mots
Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, se dit prête à reprendre la gestion des petites lignes de la SNCF.
Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, se dit prête à reprendre la gestion des "petites lignes" de la SNCF. (Crédits : Rémi Benoit)
À l’occasion de la seconde édition de The Village, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, s’est longuement confiée à La Tribune sur le thème de la fracture territoriale. Entretien.

LA TRIBUNE - La loi NOTRe, menée par le gouvernement dont vous avez fait partie sous François Hollande, a donné naissance à de grandes régions. Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées sont devenues Occitanie. Avec ce changement, le sentiment de fracture territoriale n'est-il pas renforcé dans une région comptant 13 départements ?

CAROLE DELGA - Non, le sentiment de fracture territoriale n'est pas lié à la taille des territoires. Ce sentiment serait plutôt en rapport avec une faible présence des services publics sur l'ensemble du territoire, à un manque de liaisons entre eux et à des taux de chômage élevés. Mais cette crainte d'accentuer la fracture territoriale aurait pu avoir lieu si, au moment de la fusion, tout avait été concentré dans un seul et même site. Seulement, la Région Occitanie, à travers l'ouverture d'une Maison de la Région dans dix des treize départements, rassure la population et apporte la preuve qu'il n'y a pas d'éloignement.

Par conséquent, est-ce un avantage pour la Région Occitanie d'avoir deux métropoles importantes, à savoir Toulouse et Montpellier ?

Nous ne sommes pas la seule région de France à disposer de plusieurs métropoles importantes sur notre...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :