Val Tolosa : le permis de construire annulé par la cour d'appel de Bordeaux

 |   |  184  mots
Manifestation des opposants à Val Tolosa devant le Palais de Justice à Toulouse en novembre dernier.
Manifestation des opposants à Val Tolosa devant le Palais de Justice à Toulouse en novembre dernier. (Crédits : Rémi Benoit)
La cour d'appel de Bordeaux a annulé ce mardi 14 juin le permis de construire délivré à Unibail, le promoteur du centre commercial Val Tolosa. Pour les opposants, cette décision rend "caduque et illégitime" l'accord de déploiement du projet.

Nouveau coup dur pour le projet de centre commercial Val Tolosa. La cour d'appel de Bordeaux a décidé le 14 juin d'annuler le permis de construire délivré à Unibail-Rodamco en 2009. Pour rappel, le promoteur du projet Val Tolosa prévoit l'implantation sur le plateau de la Ménude à Plaisance-du-Touch de 63 250 m2 de surface de vente comprenant un hypermarché, 150 boutiques et un magasin de 9 000 m2. Cela en ferait l'un des 10 plus grands centres commerciaux de France.

Pour les opposants au projet, cette décision rend "caduque et illégitime" l'accord-cadre signé le 31 mars dernier entre le préfet de Haute-Garonne, le Département et le promoteur visant à "l'émergence d'un projet exemplaire en matière d'insertion dans son environnement".

En avril dernier déjà, le collectif avait obtenu gain de cause quand le tribunal administratif de Toulouse avait annulé l'autorisation délivrée au promoteur Unibail-Rodamco pour détruire les espèces protégées présentes sur le site du centre commercial.

Mais l'affaire n'en reste pas là. Unibail a déjà déposé une nouvelle demande de permis de construire pour Val Tolosa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :