L'indemnité mensuelle des conseillers régionaux n'augmentera pas

 |   |  172  mots
L'assemblée régionale à Toulouse le 4 janvier 2016
L'assemblée régionale à Toulouse le 4 janvier 2016 (Crédits : Rémi Benoit)
La deuxième cession du Conseil régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées avait lieu ce lundi 18 janvier à Toulouse. L'assemblée a décidé de maintenir le montant de l'indemnité mensuelle des conseillers à 2 280 euros brut. La population de la région dépassant les trois millions d'habitants, la loi permet pourtant de porter cette indemnité à 2 661 euros.

C'est une mesure symbolique qu'ont voté les conseillers régionaux de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ce lundi 18 janvier à Toulouse. Du fait de la population de la nouvelle région (5 626 900 habitants en 2012 selon l'Insee), la loi permettait de porter cette somme de 2 280 euros à 2 661 euros, soit une hausse de 14 %.

"Cela se serait justifié du fait de la taille de notre territoire, mais nous connaissons les difficultés de nos concitoyens. Aussi, je demande aux conseillers régionaux de maintenir le montant de l'indemnité à 2 280 euros", a proposé la présidente du Conseil régional Carole Delga.

Le montant des indemnités des 15 vice-présidents restera également inchangé, à 3 193 euros. Cette mesure permettra d'économiser un million d'euros par an, selon la présidente socialiste, soit six millions au total sur la durée du mandat. "Cela permettra d'économiser trois millions d'euros comparé au mandat précédent", a-t-elle précisé.

Dans l'après-midi, une majorité de 115 élus régionaux a suivi la proposition de la présidente de la Région. 41 élus ont cependant voté contre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :