Prolongement de la ligne B du métro : l'enquête publique rend un avis favorable

 |   |  409  mots
Vue d'architecte d'une future station du PLB à Labège
Vue d'architecte d'une future station du PLB à Labège (Crédits : Arcadis-otce-Séquences)
Les commissaires enquêteurs ont rendu un avis favorable sur le prolongement de la ligne B du métro à Labège, mais "avec des réserves". Cet avis était attendu depuis le mois de juin dernier. Opposé au projet, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, attendait les conclusions de l'enquête publique pour se positionner publiquement.

Les conclusions de l'enquête publique menée au mois de mai dernier devraient être rendues publiques dans les jours qui viennent, mais le vice-président du Sicoval en charge des Transports, Arnaud Lafon, réagit d'ores et déjà :

"Je suis satisfait, c'est une avancée pour le projet. La commission d'enquête publique a émis un avis favorable avec des réserves d'ordre technique, temporelle et financière. Côté technique, la commission relève notamment un impact sonore au niveau du Cinéma Gaumont de Labège".

Par ailleurs, les enquêteurs pointent, selon Arnaud Lafon, les délais de mise en service et le financement du PLB : "La commission indique que le plan de financement du PLB doit être confirmé, notamment la contribution de 141 millions d'euros du SMTC-Tisséo."

Pas de réaction en revanche au Conseil départemental de Haute-Garonne (cofinanceur du PLB). Le cabinet du président George Méric affirme qu'il n'a pas encore pris connaissance du rapport de l'enquête publique et ne souhaite pas s'exprimer.

Idem du côté de Toulouse où l'entourage de Jean-Luc Moudenc fait savoir que le maire n'a pas eu connaissance du rapport et qu'il "ne serait pas sérieux que les collectivités réagissent sans connaitre ce rapport".

Pour rappel, Jean-Luc Moudenc n'est pas favorable au PLB, lui préférant une troisième ligne de métro, mais n'a pas tranché entre les deux projets. Une fois les conclusions des enquêteurs rendues publiques, il devrait prendre publiquement position. "

Le PLB

Le PLB prévoit la création de 5 nouvelles stations de métro avec un terminus à Labège. Le coût initial de l'investissement de 362 millions d'euros, a été revu à 392 M€.

Le projet serait financé à hauteur de 141 millions d'euros par le Sicoval, du même montant par Tisséo et de 80 millions d'euros par le Conseil départemental de Haute-Garonne. L'État s'est engagé de son côté à verser 20,5 millions d'euros.

Lancé en 2006, le projet prévoit de poursuivre, depuis Ramonville, le métro sur 5 kilomètres supplémentaires, en ajoutant cinq stations à la ligne B : le Parc technologique du canal, l'Institut national polytechnique, l'Innopole, le centre des congrès Diagora et, enfin, le terminus à la station Labège, qui ne serait plus qu'à 23 minutes de la station Jean Jaurès.

Au total, 37 000 voyageurs sont attendus chaque jour sur la ligne. Prévu à l'origine pour 2013, le PLB est désormais repoussé à l'horizon 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2015 à 11:37 :
Cher M. MOUDENC,

Je vous invite à vous rendre sur Labège le matin ou de rejoindre Toulouse après 16h30.

Peut-être aurez-vous un regard différent sur l'enquête publique.

Votre incompréhensible position ne permet qu'une chose : perdre du temps et faire perdre celui des salariés qui se rendent sur leur lieu de travail.

En espérant que vous saurez être à la hauteur du mandat qui vous a été confié.

Cordialement.


Un modeste Sicovalien.
Réponse de le 08/09/2015 à 14:10 :
Cher M. SICOVALIEN

Je vous invite à vous rendre à Colomiers, Blagnac, ou à peu près n'importe où le matin ou de rejoindre Toulouse après 16h30.

Peut-être aurez-vous un regard différent le PLB ainsi que sur la 3ème ligne de métro aux bénéfices bien plus importants que ce dernier.

Votre incompréhensible position ne permet qu'une chose : perdre du temps et faire perdre celui des salariés qui se rendent sur leur lieu de travail.

En espérant que vous saurez être à la hauteur du modeste sicovalien que vous êtes.

Cordialement.


Un modeste Toro de Fuego.
Réponse de le 08/09/2015 à 16:45 :
Cher Toro de Fuego,

Tant pie, ne vous en déplaise, nous avons au nord-ouest et au sud-est de l'agglomération les deux mamelles économiques de l'agglomération toulousaine.
Mon intervention ne dit pas qu'il faut privilégier l'une plutôt que l'autre.

Nonobstant, il est certain que la vision très toulousaine en matière d'urbanisme de notre ancien maire (celui aux trois mandats) a fortement contribué à la situation actuelle.

Mais comme nous aurons une troisième ligne qui solutionnera tout dans une quinzaine ou vingtaine d'années à la vitesse du (coupé) Fuego,... on est dans la manade.

Cornellement.


Vache maigre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :