Fusion des régions, la lutte d’influence gagne en intensité

 |   |  1629  mots
Philippe Saurel, Damien Alary et Martin Malvy le 4 mai à Montpellier
Philippe Saurel, Damien Alary et Martin Malvy le 4 mai à Montpellier (Crédits : Édouard Hannoteaux)
Les nominations des personnalités "préfiguratrices" de la future grande région ont jeté un froid du côté de Montpellier. En effet, le préfet préfigurateur, la rectrice, les directeurs de Pôle Emploi, de l'ARS et de la Drac qui ont été nommés par le gouvernement sont tous Toulousains. Cela donne-t-il un signe sur un regroupement des services de l'État à Toulouse ? Damien Alary, président de Languedoc-Roussillon, et Philippe Saurel, le maire de Montpellier, ont déjà fait passé le message qu'ils n'ont pas l'intention de se laisser faire. Les relations entre les services administratifs des deux régions sont "tendues".

Le débat risque d'être animé ce lundi 18 mai à Toulouse : Damien Alary (président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon), Martin Malvy (président du Conseil régional de Midi-Pyrénées),

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :