Jean-Luc Moudenc est le nouveau maire de Toulouse. Les résultats du second tour partout ailleurs en Midi-Pyrénées.

 |   |  854  mots
Jean-Luc Moudenc retrouve le fauteuil de maire de Toulouse
Jean-Luc Moudenc retrouve le fauteuil de maire de Toulouse
Jean-Luc Moudenc, UMP-Modem, est élu maire de Toulouse. Il devance le socialiste Pierre Cohen avec 51,79% des voix selon les dernières estimations. Si Toulouse bascule à droite, Blagnac et Colomiers restent à gauche. Cela peut-il permettre à la gauche de conserver la majorité à Toulouse Métropole malgré le passage à droite de Balma, Saint-Orens et Fenouillet. Les résultats seront actualisés au fil de la soirée.HAUTE-GARONNEToulouse

Jean-Luc Moudenc, UMP-Modem, est élu maire de Toulouse. Il devance le socialiste Pierre Cohen avec 51,79% des voix selon les dernières estimations. Si Toulouse bascule à droite, Blagnac et Colomiers restent à gauche. Cela peut-il permettre à la gauche de conserver la majorité à Toulouse Métropole malgré le passage à droite de Balma, Saint-Orens et Fenouillet. Les résultats seront actualisés au fil de la soirée.

HAUTE-GARONNE

Toulouse

Un seul sondage avait prédit la victoire de Jean-Luc Moudenc, à quelques jours du second tour. Tous les autres l'avaient donnés perdant face à Pierre Cohen. Selon les dernières estimations, le député UMP serait crédité de 51,79 % des voix. Une victoire qu'il a annoncé sur twitter par la formule "Tout simplement : MERCI". Pierre Cohen a pris acte de sa défaite par une déclaration courte dans son QG de campagne. Les résultats définitifs ne sont pas encore tombés.

Blagnac

Le maire sortant PRG Bernard Keller, forcé à un second tour, a été réélu avec 51,57 % des voix. Il devance Bernard Loumagne 48,43 %, son ancien premier adjoint, qui avait fait alliance avec l'UMP David Gerson.

Muret

André Mandement, maire sortant PS, est réélu avec 52,2 % des voix. Alain Sottil (Union de la droite) obtient 30,99 % des suffrages et Laurent Jammes (DVD) 16,81 %.

Castanet-Tolosan

Le maire sortant Arnaud Lafon (Modem DVD) est réélu avec 44,56 % des voix. Il devance Marc Tondriaux (UG) 43,25 % qui n'a pas comblé son retard. Patrice Tournon (DVD) recueille 12,19 % des suffrages. Pour Marc Tondriaux, c'est "une déception, évidemment. D'autant que l'écart est faible, dans un contexte où le maire sortant a une majorité de 55 % contre lui, répartie sur 2 listes malheureusement. Je ressens cependant une certaine fierté du score et de la campagne que nous avons menée. Cela nous pousse à continuer l'union de la gauche que nous avons mis en place à Castanet. Nous serons une opposition active et constructive."

Colomiers

Karine Traval-Michelet est la nouvelle maire de la 6e ville de la région en terme de population. Avec 40,62 % des voix elle devance Patrick Jimena (EELV) 39,30 %, qui avait fusionné avec la liste de François Dumas (dissident PS) et Damien Laborde (UMP) 20 %. Pour Patrick Jimena, "rien ne sera pus comme avant à Colomiers. Une force constructive s'est levée, c'est une grande satisafction. Ca s'est joué à très peu de choses. Je reconnais la victoire de Madame Traval-Michelet mais nous allons rester vigilants. Nous avons des élus (7 sur 39) et nous allons continuer à développer des actions citoyennes."

Cugnaux

Philippe Guérin perd son fauteuil de maire. Une défaite large puisqu'il n'obtient que 39,25 % des voix. Alain Chaléon est élu avec 60,75 % des suffrages.

L'Union

Marc Péré (DVG) est élu maire avec 43,93% des voix. Il devance Nadine Maurin (DVD) 31,89% et Jacques Dahan (DVD) 24,18%.

Plaisance-du-Touch

Louis Escoula (Union de la gauche) est élu avec 51,58 % des voix. Pascal Barbier (DVG) obtient 48,82 %.

Ramonville-Saint-Agne

Christophe Lubac est réélu avec 39,95 % des voix. Il devance Patrice Brot (UD) 35,3 % et Henri Arevalo (EELV) 24,72 %.

Escalquens

Le vice-président du Sicoval Alain Serieys (UG) est élu avec 47,79 % des voix. Il devance de peu le candidat DVD Frédéric Legay 45,57 % et la candidate DVG Monique Fabre 6,64 %.

Saint-Jory

La ville bascule à droite avec l'élection de Thierry Fourcassier (Union de la droite) 44,94 % devant le socialiste Richard Donadieu 39 %.

TARN

Castres

Le maire sortant Pascal Bugis (DVD) est réélu avec 56,85% des suffrages. Il devance Christophe Testas (PS-PCF-PRG) 30,52 % et Jean-Paul Piloz (FN) 12,63 %.

Albi

Adoubée par le maire sortant Philippe Bonnecarrère, Stéphanie Guiraud-Chaumeil (DVD) a été élue avec 46,07 % des voix. Elle devance Jacques Valax (Union de gauche) 24,91 %, Roland Foissac (Front de gauche) 15,43 % et Frédéric Carbolier (FN) avec 13,59 % des voix. Stéphanie Guiraud-Chaumeil a sans doute bénéficié du retrait de la liste de l'ancien adjoint Olivier Brault (DVD) qui avait recueilli 19,7 % au premier tour.

Gaillac

A Gaillac, la liste UDI de Patrice Gausserand arrive en tête (49,22 %). Il devance Michèle Rieux (PS) 28,02 %, Marie-Christine Boutonet (FN) 13,85 % et Thomas Domenech (Parti de Gauche) 8,91 %.

Mazamet

Dans la 5e ville du Tarn, c'est le divers droite Olivier Fabre qui est élu avec 39,28 % des suffrages. Il devance le maire sortant LAurent Bonneville (DVD) qui recueille 36,76 % des voix. Luc Picard (DVG) 15,32 % et Stéphane Gallois (FN) 8,64 %.

ARIEGE

Pamiers

A 88 ans, André Trigano (DVD) conserve son fauteuil de maire avec 46,59 % des voix. Il devait faire face à trois autres candidats : Alain Fauré (PS) 23,78 %, Michel Teychenné (Front de Gauche) 17,06 % et Aimé Deleglise (FN) 12,57 %.

AVEYRON

Rodez

Le maire sortant PS Christian Teyssedre réélu avec 48,50% des voix. Il devance Yves Censi (Union de la droite) 35,23 % et le divers gauche Bruno Berardi, crédité de 16,27 % des voix.

TARN-ET-GARONNE

Montauban

Brigitte Barèges (UMP) est réélue avec 51,34 % de suffrages. Elle devance la lise d'union de la gauche conduite par Roland Guarrigues (37,76 %) qui avait fusionné avec celle de Marie-Claude Bouyssi (Front de Gauche) et le FN Thierry Viallon 10,9 %. Pour Brigitte Barèges, cette victoire est "un soulagement. Il y a eu beaucoup d'émotion, avec une campagne très violente. Les calomnies, les Montalbanais n'y ont pas cru et je crois au contraire qu'ils se sont mobilisés. Mais je n'oublie pas que le FN est à 10 % et que partout en France, les votes extrêmes et l'abstention progressent. Il faut avoir la victoire modeste."

Paul Périé
crédit photo Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :