Manifestation et contre-manifestation : les politiques s'emparent du débat sur le «mariage pour tous»

 |   |  777  mots
Le PS a appelé à une contre-manifestation en faveur du mariage pour tous
Le PS a appelé à une contre-manifestation en faveur du "mariage pour tous"
Le collectif Midi-Pyrénées « La Manif pour Tous » organise, samedi 17 novembre, une marche pacifique à Toulouse contre le projet du gouvernement sur le mariage homosexuel et la réforme de la filiation. Cette manifestation, au départ apolitique et non confessionnelle, suscite de nombreuses réactions, y compris chez les politiques. Le PS a appelé à une contre-manifestation tandis que Jean-Luc Moudenc, responsable de l'UMP31 sera à « La Manif pour Tous ».

Le projet de loi sur le « mariage pour tous » suscite l'embarras parmi les politiques. A l'origine, le collectif Midi-Pyrénées a décidé d'organiser demain, samedi 17 novembre, une manifestation apolitique et non confessionnelle contre le projet du gouvernement sur le mariage homosexuel et la réforme annoncée de la filiation. Depuis quelques jours, l'initiative suscite pourtant de vives réactions dans la classe politique locale.

« Nous marcherons en tant que citoyens, non en tant que fidèles ou membres d'un parti politique », indiquent les organisateurs de cette manifestation qui débutera à 14h30, place Esquirol. « Nous n'accepterons aucune récupération politique », précisent-ils encore.

Par cette journée nationale de mobilisation, les membres du collectif Midi-Pyrénées à l'initiative de « La Manif pour tous », veulent montrer leur opposition au projet de loi visant à autoriser le mariage homosexuel et le droit à l'adoption. « L'orientation sexuelle des personnes n'a pas de lien avec notre démarche, chaque adulte est libre de ses droits et rien ne nous autorise à le juger, explique le collectif. Mais ce projet de loi remet en cause le modèle de notre société et ses repères. Nous tenons à l'égalité des droits pour chaque enfant d'avoir un père et une mère et à la complémentarité de l'homme et de la femme dans l'éducation des enfants ».

Des élus socialistes à la contre-manifestation
L'événement a pourtant pris une tournure politique ces derniers jours. Le Parti socialiste de Haute-Garonne a appelé à rejoindre une contre-manifestation pour « le mariage gay », au même endroit, place Esquirol, à 14h. Parmi les élus socialistes, François Briançon, adjoint au maire de Toulouse, avait déclaré en début de semaine qu'il serait dans le cortège. La présence de Pierre Cohen est quant à elle incertaine. « Ce n'est pas dans son agenda, il n'est donc pas prévu qu'il aille en tant qu'élu », indique-t-on à la mairie.

Au Conseil général, le président Pierre Izard ne pourra pas se rendre à la contre-manifestation en raison de son emploi du temps d'élu mais appelle aussi à manifester en faveur du mariage pour tous. Jean-Michel Fabre, conseiller général de Haute-Garonne, représentera le département.

Si Martin Malvy est déjà « engagé par des rendez-vous pris antérieurement », il précise être favorable au projet de loi : « Cette réforme permettra d'adapter la législation à une évolution de la société, comme ce fut souvent le cas dans notre histoire ».

Chez les parlementaires, Christophe Borgel apporte un soutien « plein et entier au rassemblement citoyen pour l'égalité des droits et le mariage pour tous ». Retenu ce jour-là au Conseil national du PS, le député de la 9e circonscription de Haute-Garonne ne pourra assister à la contre-manifestation.

Au PRG (Parti radical de gauche), le président Jean-Michel Baylet appelle lui aussi à la contre-manifestation. Les radicaux de gauche seront représentés samedi par le secrétaire général du PRG, Pierre-Nicolas Bapt. Xavier Bigaud, porte-parole d'Europe-Ecologie-Les Verts, assure de son côté que les élus écologistes seront au rendez-vous, place Esquirol, pour soutenir le projet du gouvernement.

Moudenc sera à "La Manif pour tous"
De son côté, Jean-Luc Moudenc, président de l'UMP31, a décidé d'assumer sa prise de position contre le mariage homosexuel et marchera « à titre personnel » auprès du collectif de la « Manif pour tous ». L'ancien maire de Toulouse s'exprime toutefois en faveur « d'un Pacs renforcé ».

« Si le Pacs est incomplet, améliorons cet outil juridique, mais ne touchons pas au mariage, socle de notre société », a aussi indiqué Chantal Dounot, conseillère municipale d'opposition et membre du groupe « Toulouse Métropole d'Europe ».

Des positions qui sont loin d'être partagées par l'ensemble de la droite. René Bouscatel, membre du groupe « Toulouse Métropole d'Europe » s'est publiquement exprimé en faveur du mariage de personnes de même sexe. Philippe Lasterle, membre de l'UDI 31 et collaborateur du groupe « Toulouse Métropole d'Europe » manifestera samedi « au côté des progressistes qui soutiennent le projet de loi ». Christine de Veyrac, députée européenne et membre de l'UDI 31 ne participera à aucune des deux manifestations.

« Nous avons appelé nos partisans à ne pas se rendre à ces manifestations, indique Marthe Marti, vice-présidente du MoDem 31. On ne veut pas se prêter à ce jeu-là... C'est un sujet beaucoup trop important pour le régler dans la rue »

Au Front national, aucun représentant n'assistera à la manifestation contre le mariage pour tous : « Notre position est clairement opposée au projet de loi mais nous n'appelons pas les partisans à manifester. Ces derniers peuvent y aller à titre personnel ».

Hugues-Olivier Dumez et Mélanie Jorrion

© Photo Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :