À Toulouse, Laurent Fabius fait de la "diplomatie économique" sa priorité

 |   |  426  mots
Laurent Fabius à Toulouse
Laurent Fabius à Toulouse
Invité mardi 6 novembre du forum Destination International organisé par la CCI de Toulouse, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius en a profité pour expliquer quel sens il souhaite donner à son action. Il a ainsi multiplié les annonces : augmentation des VIE, accompagnement des PME-PMI à l'export et mise en place d'ambassadeurs en régions.


À l'occasion du forum Destination International, Laurent Fabius a pu indiquer les actions qu'il souhaite entreprendre pour développer l'activité des PME à l'export. La plus significative est certainement la création d'ambassadeurs en régions avec pour objectif de développer la "diplomatie économique, axe fort du Quai d'Orsay", selon lui. "Ces ambassadeurs se mettront à disposition des entreprises. Ils les aideront dans leurs contacts à l'étranger, et l'accent sera mis sur les PME." Les premiers ambassadeurs devraient prendre leur fonction au début de l'année 2013 et auront également pour mission d'aider les investisseurs étrangers en France. Entourés d'un conseil économique, ils seront jugés sur leur résultats.

Martin Malvy, président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, a affirmé que "la candidature de la Région est déjà posée. Il faut une meilleure connaissance du marché des pays où nous souhaitons exporter. Les relations des ambassadeurs sont des éléments très favorables." Via sa marque Sud-Ouest France, Midi-Pyrénées souhaite d'ailleurs s'implanter en Chine.

Le ministre a par ailleurs confirmé qu'il réorganiserait, dès l'an prochain, les moyens du Quai d'Orsay "pour s'adapter au monde de demain". "Nous devons être beaucoup plus présents en Asie et en Afrique, un continent qui a des perspectives de développement magnifiques malgré ses difficultés", a ajouté le ministre.

Augmenter les VIE

Laurent Fabius a également annoncé hier soir l'augmentation du nombre de jeunes en VIE (Volontariat international en entreprise). « Leur nombre va croître de 25% sur trois ans, selon le ministre. Les VIE sont reconnus comme très utiles par les entreprises, cela permet de mettre le pied à l'étrier, de faire ses premiers pas à l'international. » Concernant le financement de ces nouvelles mesures, le ministère des Affaires étrangères compte profiter de l'augmentation de la TVA annoncée par le Premier ministre le même jour.

Rapport Gallois
Le locataire du Quai d'Orsay s'est également exprimé sur le rapport Gallois sur la compétitivité, remis au gouvernement en début de semaine. Après avoir souligné que les propositions du gouvernement reprennent la quasi-totalité des propositions du rapport de Louis Gallois", il a réaffirmé qu'en matière de commerce extérieur l'objectif est de retrouver l'équilibre en en 2017. "L'exigence de compétitivité c'est l'exigence de la France" a-t-il ajouté, dénonçant un "décrochage de compétitivité depuis de nombreuses années" et "des difficultés pour les PME à devenir des ETI qui réussissent à l'export".

Paul Périé et Sophie Arutunian
©photo Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :