Jean-Luc Moudenc : "Il faut plus de décentralisation et plus de déconcentration de l'État"

 |   |  2020  mots
Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc veut davantage de décentralisation.
Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc veut davantage de décentralisation. (Crédits : Rémi Benoit)
ENTRETIEN. Le maire de Toulouse se dit favorable à une nouvelle étape de la décentralisation accompagnée d’une déconcentration des services de l’État.

LA TRIBUNE - Pas moins de 80 % des Français, selon notre sondage réalisé avec BVA et Public Sénat appellent à une réorganisation des collectivités locales. Partagez-vous ce constat ?

JEAN-LUC MOUDENC - Les Français sont d'accord aujourd'hui avec leurs élus locaux qui demandent une nouvelle étape de décentralisation. Néanmoins, les réponses apportées ne peuvent pas être uniformes dans l'ensemble du pays. On voit bien que, dans les grandes agglomérations, la demande de décentralisation supplémentaire est plus forte qu'ailleurs. Alors nous pouvons très bien distinguer les grandes agglomérations et les concevoir comme des locomotives pour le pays auxquelles l'État donnerait davantage de moyens. L'autre lecture de ce sondage concerne l'organisation de l'État lui-même.

Il est victime de ce qu'on pourrait appeler l'hydrocéphalie, où la tête a beaucoup enflé et le corps rapetissé. Je veux dire par là que les administrations centrales, qui sont à Paris, sont tout aussi puissantes que lorsque l'État était centralisé avant les différentes réformes. Par contre, nous observons que les préfets en région ont de moins en moins de moyens. L'État aurait à gagner à ré-arbitrer la répartition de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :