Décentralisation, Europe Ecologie Midi-Pyrénées salue la décision de repousser le projet de loi

 |   |  439  mots
Françoise Dedieu-Casties, Isabelle Meiffren, Guillaume Cros, Marie-Christine Pons et François Simon
Françoise Dedieu-Casties, Isabelle Meiffren, Guillaume Cros, Marie-Christine Pons et François Simon
Le gouvernement va revoir sa copie à propos du projet de loi sur la décentralisation. Trois textes distincts au lieu d'un seul seront présentés : un premier sur les métropoles, un deuxième sur le rôle des régions et le dernier sur la clarification des compétences. En marge d'une conférence tenue par le groupe Europe Ecologie du Conseil régional, son président Guillaume Cros est revenu sur cette annonce. Si l'élu salue la décision, il maintient plusieurs réserves.

Jean-Marc Ayrault l'a confirmé ce mardi 2 avril devant les membres du groupe socialiste du Sénat : le gouvernement présentera trois textes distincts au lieu d'un seul et repoussera le calendrier. Le projet de loi de réforme sur la réforme des collectivités suscite depuis plusieurs mois un vif débat. "Le texte initial était mauvais car il manquait de cohérence", juge ainsi Guillaume Cros, président du groupe des élus Europe Ecologie en Midi-Pyrénées.

Jean-Pierre Bel, président du Sénat, a précisé que trois textes distincts seront finalement présentés : le premier texte concernera la métropole, le deuxième traitera du rôle des régions tandis que le dernier s'attèlera à clarifier les compétences de chacun. "Cette prise de conscience permettra peut-être une clarification des compétences de chaque collectivité, estime Guillaume Cros. Nous devons tendre vers la disparition des départements, le renforcement de l'intercommunalité et donner davantage de pouvoir aux régions".

Lobbying
Pour autant, l'élu régional s'inquiète du lobbying exercé par les sénateurs, souvent élus au Conseil général... "La droite avait perdu le Sénat à cause de la loi sur les conseillers territoriaux et la fin des départements", rappelle-t-il. En clair selon lui, les départements batailleraient pour conserver leurs prérogatives quitte à maintenir le "millefeuille territorial".

Des élus en tournée
Par ailleurs, les élus Europe Ecologie, deuxième groupe politique au Conseil régional, présentaient lors d'une conférence de presse, ce mardi 2 avril, un premier bilan de leur tournée effectuée auprès des citoyens de Midi-Pyrénées. L'occasion de revenir sur les mesures adoptées au Conseil régional, d'aborder les perspectives à venir pour le groupe Europe Ecologie et d'écouter les propositions des participants concernant les mesures à mettre en œuvre d'ici 2020.

Encore des blocages
Et parmi les principaux sujets de satisfaction, Marie-Christine Pons, présidente de la commission économie sociale et solidaire souligne le travail réalisé "pour aider à la reprise d'entreprise par les salariés". Des sujets de blocage ? "La création d'un incubateur d'innovation sociale ou la conditionnalité des aides données par la région aux collectivités locales en fonction de leur potentiel fiscal".

Prochain rendez-vous
La dernière étape de ce travail est prévue samedi 6 avril à 15h à Toulouse (salle Corraze). La conférence de presse était aussi l'occasion de rencontrer Isabelle Meiffren qui fait son entrée au Conseil régional après la nomination de Nicole Belloubet au Conseil constitutionnel. Il s'agit de la seizième élue écologistes en Midi-Pyrénées.

Hugues-Olivier Dumez
© HOD

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :