Régionales : Pradié (LR) , celui qui veut une région Occitanie actionnaire des entreprises

En cette dernière semaine de campagne électorale avant le premier tour des élections régionales, La Tribune décrypte chaque jour le programme économique de l'un des principaux candidats du scrutin en Occitanie. Au sommaire ce jeudi, Aurélien Pradié, un candidat Les Républicains qui propose un programme économique orienté autour de la souveraineté, avec notamment un fonds souverain. Présentation.

5 mn

Aurélien Pradié, candidat LR aux élections régionales en Occitanie, lors du débat organisé par La Tribune, mardi 1er juin, à Toulouse.
Aurélien Pradié, candidat LR aux élections régionales en Occitanie, lors du débat organisé par La Tribune, mardi 1er juin, à Toulouse. (Crédits : Rémi Benoit)

L'Agence régionale des investissements stratégiques, Épargne Occitanie, ou encore le fonds Impulsion. Trois structures misent sur pied par Carole Delga sur les derniers mois de son mandat avec l'espoir de relancer l'économie de l'Occitanie. "Des bidules", lâche sans retenue, régulièrement, le candidat du parti Les Républicains aux élections régionales en Occitanie. Face à cela, Aurélien Pradié, propose la création d'un fonds souverain, dédié aux entreprises de la région, comme il l'avait en exclusivité dans les colonnes de La Tribune.

Lire aussi 14 mnÉlections régionales : le "projet de souveraineté économique" d'Aurélien Pradié (LR) pour l'Occitanie

"Mon ambition en matière d'économie consiste en à la création au terme du mandat de l'un des premiers fonds souverains régionaux de France. Il sera capable de lever 75 millions d'euros dès la première levée de fonds. Ce fonds souverain viendra financer souverainement l'économie régionale. Il sera abondé par trois tiers. Ce premier tiers, ce seront les collectivités et toutes les collectivités. La région abondera au fonds souverain. Elle placera l'argent qu'elle distribue aujourd'hui de manière éparse dans ce fonds souverain de manière prioritaire. Le deuxième tiers, ce sont les fonds d'Etat, notamment par l'intermédiaire de la Banque Publique d'Investissement (BPI). Nous irons aussi chercher des fonds européens. Aujourd'hui, notre région est l'une de celles qui mobilisent le moins les fonds européens au niveau national. Le troisième tiers, ce sont les citoyens", avait présenté au début du mois de mai le candidat.

Toutes les entreprises, de toutes tailles et tous les secteurs pourront en bénéficier, aussi bien pour un projet de reprise, de développement ou d'innovation. Dans l'esprit du candidat, ce fonds doit progressivement transformer les subventions de la région en apport de capital, notamment.

"Cela pourra être une intervention en capital, un prêt à taux zéro avec des systèmes d'actions convertibles, une avance remboursable, tout comme le financement d'un plan de formation de l'entreprise ou de réorientation de celle-ci", précise Aurélien Pradié, qui fait savoir que des contraintes environnementales pourraient être intégrées dans les divers pactes d'actionnaires signés par la collectivité.

Lire aussi 7 mnRégionales : la "conditionnalité" des aides aux entreprises au cœur des débats en Occitanie

Un fonds d'investissement de 200 millions d'euros pour les routes

Au-delà de ce fonds souverain qui distribuera les aides, ces soutiens financiers de la région Occitanie seront plus simples d'accès avec le député du Lot, promet-il. Pour cela, il prend l'engagement que, sans retour de l'administration quatre mois après la demande, quel que soit le type de subvention, la demande "sera réputée favorable".

Par ailleurs, pour que les entreprises régionales, et principalement les TPE et PME, soient également lauréats de marchés publics en Occitanie, Aurélien Pradié compte inclure des clauses carbone dans ces marchés. Un choix assumé de faire de la "préférence régionale".

"Nous ne signerons aucun marché public sans la clause carbone. Elle nous permettra demain de mieux favoriser, et je l'assume très clairement, les entreprises régionales avant les entreprises venues de l'extérieur. C'est un courage politique qui existe dans d'autres régions mais qui n'existe pas dans la nôtre. On est sur un projet économique de souveraineté que j'assume totalement", avait confié à La Tribune celui qui est aussi secrétaire national de son parti.

Des marchés publics qui concerneront notamment les infrastructures routières. En plus de soutien le projet de LGV Toulouse-Bordeaux et le maintien des subventions aux petits aéroports régionaux, Aurélien Pradié veut constituer un fonds d'investissement de 200 millions d'euros dédié aux routes.

Un prêt pour les jeunes de 16 à 30 ans

Enfin, côté entrepreneuriat, le candidat - qui refuse une vision de "l'assistanat" -  ne propose pas un revenu mensuel fixe pour la jeunesse comme Antoine Maurice (EELV) ou Carole Delga (PS). De son côté, le candidat LR à ces élections régionales en Occitanie propose un prêt jusqu'à 50.000 euros, à taux zéro, "en l'échange de deux mois pour l'intérêt général".

"Vous justifiez deux mois de travail dans une association, dans une collectivité ou pour une des grandes causes de protection des femmes, des enfants ou d'accompagnement des personnes en situation de handicap et vous aurez accès à ce prêt. Il sera néanmoins conditionné à des projets notamment d'entreprise. Nous avons un défi dans cette région qui est de créer une nouvelle génération d'entrepreneurs. Je souhaite demain que la jeunesse d'Occitanie de 16 à 30 ans puisse être cette nouvelle génération d'entrepreneurs. On a dans notre région un des taux de vieillissement le plus important des dirigeants d'entreprises et donc une nécessité de renouvellement. C'est une nécessité absolument essentielle", estime le candidat.

Pour mener à bien ce projet, il pourrait s'associer à d'autres conseils régionaux, comme celui d'Ile-de-France.

Lire aussi 10 mnRégionales 2021 : en Occitanie, le duel Delga (PS)-Garraud (RN) se confirme selon un sondage exclusif La Tribune-IFOP-Europe 1

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.