Régionales : Antoine Maurice (EELV) dévoile son plan pour les jeunes d'Occitanie

À un mois du premier tour et à quelques jours du grand débat organisé par La Tribune à Toulouse, le candidat EELV aux élections régionales en Occitanie a dévoilé son plan pour soutenir la jeunesse. En plus de l'expérimentation d'un revenu universel d'existence, Antoine Maurice promet d'avoir une attention particulière sur la formation et la question du logement. Les détails.

4 mn

Antoine Maurice a présenté à Toulouse, vendredi 28 mai, son plan pour la jeunesse d'Occitanie.
Antoine Maurice a présenté à Toulouse, vendredi 28 mai, son plan pour la jeunesse d'Occitanie. (Crédits : Rémi Benoit)

L'émergence de la crise sanitaire a rendu précaire la situation de dizaines de milliers de jeunes en France, phénomène auquel l'Occitanie n'échappe pas. Entre suppression de l'intérim et des emplois étudiants, nombreux sont ceux à se retrouver sans ressources financières pour répondre à leurs besoins primaires.

Lire aussi 8 mnEmploi des jeunes : comment Toulouse tente d'éviter une génération sacrifiée

Pour cette raison, le candidat d'Europe Écologie Les Verts aux élections régionales en Occitanie, Antoine Maurice, milite pour le lancement d'une expérimentation d'un revenu universel d'existence sur la région. "Aujourd'hui, les jeunes sont exclus des minima sociaux. Alors, ce revenu universel leur permettra de ne pas accumuler les emplois précaires pour répondre à leurs besoins et de pouvoir étudier sereinement", justifie sa jeune colistière Nejla Feliachi.

Dans les plans du candidat EELV, ce seront 1.500 personnes qui seront concernées et plus précisément 500 jeunes de 18 à 25 ans, 500 habitants d'une zone rurale et 500 habitants d'un Quartier prioritaire de la ville (QPV). "Le coût de l'expérimentation dans ces jauges est estimée à 14 millions d'euros. Néanmoins, on se laisse la possibilité de travailler avec des conseils départementaux volontaires sur le sujet pour porter le projet et partager le financement, ce qui pourrait permettre de donner une autre ampleur à l'expérimentation", explique le candidat écologiste à ses côtés.

Lire aussi 4 mnRégionales 2021 en Occitanie : "EELV y va pour gouverner", prévient Antoine Maurice

En Occitanie, ce sujet a déjà été sur le devant de la scène par le passé. Il y a un an, 19 départements, dont ceux de la Haute-Garonne et de l'Hérault, avaient rédigé une tribune dans le Journal du Dimanche appelant à la mise en place d'un tel dispositif et se disant prêts à mener une expérimentation. Des collectivités qui pourraient devenir un soutien dans la mise en oeuvre de cette initiative portée par Antoine Maurice, qui veut coupler celle-ci à une recherche universitaire pour l'évaluer au mieux.

Orienter les étudiants vers les nouvelles filières

Néanmoins, l'idée portée par la liste Occitanie Naturellement reste "l'émancipation de la jeunesse". C'est pourquoi le candidat, aujourd'hui conseiller municipal et métropolitain à Toulouse, veut déployer ses efforts à destination de la jeunesse également sur la formation, pour laquelle aujourd'hui le conseil régional d'Occitanie consacre environ 450 millions d'euros chaque année.

"Aujourd'hui, il y a un besoin important en matière de formation dans certaines filières. Eux-mêmes le disent, les artisans n'ont que très peu de formation sur le volet de la rénovation énergétique et des nouvelles méthodes de construction respectueuses de l'environnement. La problématique est la même pour les jeunes qui veulent se lancer dans l'agriculture et ses nouvelles pratiques. Il faut donc se donner plus de moyens d'investir dans ces nouvelles filières, créatrices d'emplois, à travers la formation", commente Antoine Maurice.

Même s'il appuie son argumentaire par une étude EY sur l'Occitanie qui démontre que la transition écologique pourrait créer des dizaines de milliers d'emplois sur le territoire, reste à convaincre les étudiants de s'engager sur ces voies. Le camp vert promet donc des actions de sensibilisation à cet effet s'il décroche la présidence de la région dans un mois.

Lire aussi 5 mnRégionales : Antoine Maurice (EELV) veut soutenir "la nécessaire transformation de l'aéronautique"

Mais qui dit émancipation, au-delà de l'emploi, dit aussi logement. "C'est 70% du budget mensuel d'un étudiant", commente Thomas Le Ster, un autre jeune colistier de 19 ans de la liste Occitanie Naturellement. "Nous proposons donc la création d'un fonds régional pour soutenir les étudiants dans leurs dépenses liées au logement", annonce-t-il, sans pour autant que le montant du fonds, ni l'assiette des dépenses concernées, ne soient arrêtés. À ce sujet, le candidat EELV aux élections régionales en Occitanie promet également d'appuyer politiquement les villes qui veulent mettre en oeuvre l'encadrement des loyers. Enfin, Antoine Maurice souhaite instaurer une tarification "solidaire" des transports en commun, allant jusqu'à la gratuité pour les revenus les plus modestes et en particulier les étudiants. Suffisant pour séduire le jeune électorat ? Verdict le 20 juin, au soir du premier tour de ces élections municipales.

Lire aussi 7 mnRégionales : PS-EELV en Occitanie, un simple break avant les retrouvailles ?

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.