Municipales : qu'est-ce-que l'Octogone Parc de Nadia Pellefigue ?

 |   |  566  mots
La candidate aux élections municipales à Toulouse, Nadia Pellefigue, a dévoilé l'ensemble de son projet, lundi 10 février.
La candidate aux élections municipales à Toulouse, Nadia Pellefigue, a dévoilé l'ensemble de son projet, lundi 10 février. (Crédits : Rémi Benoit)
La candidate UNE aux élections municipales à Toulouse, soutenue par le PS, PRG et PC, a dévoilé la totalité de son programme, lundi 10 février. L'occasion pour Nadia Pellefigue de présenter son projet d'Octogone Parc et d'annoncer la tenue d'une étude de faisabilité pour le prolongement de la ligne A du métro. Explications.

Après les "Portes de Toulouse" et le "bouclier végétal", la candidate aux élections municipales à Toulouse Nadia Pellefigue a dévoilé un nouveau projet du nom d'Octogone Parc. La candidate à la tête de la liste Une, soutenue par le PS-PC-PRG, veut à travers cette nouvelle mesure réorganiser les boulevards de l'hypercentre toulousain.

Lire aussi : Municipales : en quoi consiste le bouclier végétal voulu par Nadia Pellefigue

"Ce sera une promenade urbaine, avec une tram verte au centre des boulevards, une circulation restreinte pour laisser la priorité à tous les transports doux, tout en supprimant une majorité des feux tricolores pour fluidifier la circulation", a détaillé Nadia Pellefigue, qui prévoit par ailleurs la réalisation de 400 km de pistes cyclables sécurisées sur toute la métropole.

octogone Park

La zone de couverture à Toulouse de l'Octogone Parc.

Si la candidate n'a pas dévoilé le montant d'un tel projet, à titre de comparaison, son adversaire soutenu par Génération-S et ancien maire de Toulouse, Pierre Cohen, a proposé lui aussi un plan de réorganisation de l'espace urbain pour les boulevards afin d'accorder davantage de place aux mobilités alternatives à la voiture. Un plan qu'il estime entre 400 et 500 millions d'euros.

Près de 150 mesures

Par ailleurs, cette proposition d'Octogone Parc n'est qu'une mesure parmi un total de 148 engagements que Nadia Pellefigue entend réaliser pour Toulouse. Un ensemble qu'elle a présenté lundi 10 février, au Lab'Oïkos, espace de coworking où elle y a tenu les premiers ateliers avec ses militants.

"Nous avons été les premiers à nous lancer dans cette campagne pour les élections municipales à Toulouse et nous sommes les premiers à présenter un projet global afin d'assurer un avenir harmonieux et cohérent pour notre ville. Dès le 22 mars, au soir, nous mettrons en œuvre ce programme", a déclaré Nadia Pellefigue.

Son programme qui repose sur les trois axes Toulouse Respire, Toulouse Protège et Toulouse Inspire doit permettre d'"améliorer le quotidien des Toulousains".

"Depuis six ans, le quotidien des Toulousains s'est dégradé. Des associations ont perdu 25% de leurs subventions, les habitants ont perdu du pouvoir d'achat avec l'augmentation de 15% des impôts locaux et on a laissé faire sur le plan urbanistique, ce qui a engendré un désordre architectural à Toulouse", critique la candidate malgré l'entrée en vigueur du PLUi-H.

Prolonger la ligne A du métro et le téléphérique

Pour donner un nouvel élan à Toulouse, la candidate qui est aussi vice-présidente de la Région Occitanie en charge notamment du Développement Économique aimerait par exemple, accueillir un ministère tel que Bercy sur les terres de la Ville rose pour marquer un nouvel acte fort de décentralisation. Plus réaliste, Nadia Pellefigue, en cas d'élection, entend lancer les études de prolongement de la ligne A du métro au cours du prochain mandat.

"Nous étudierons le prolongement de la ligne A vers L'Union d'un côté et vers Portet-sur-Garonne de l'autre, via le quartier Saint-Simon", précise la candidate, qui promet également de "réaliser la troisième ligne de métro".

Enfin, Nadia Pellefigue veut également "prolonger rapidement" le futur téléphérique urbain de Toulouse vers Basso Cambo et vers Montaudran. Pour mémoire, le seul tronçon prévu pour l'instant, de l'université Paul-Sabatier à l'Oncopole, doit entrer en service en décembre 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :