Municipales : Les candidats ont tous la fibre verte (2/4)

 |   |  600  mots
Tous les prétendants à la mairie de Toulouse ont verdi leur programme pour les élections municipales 2020.
Tous les prétendants à la mairie de Toulouse ont verdi leur programme pour les élections municipales 2020. (Crédits : Rémi Benoit)
Dans la Ville rose, les prétendants au Capitole accordent tous une importance particulière à la protection de l’environnement et à l’écologie dans leur programme. Une conversion bénéfique ?

(Extrait du journal paru vendredi 13 décembre) La scène a étonné. Un pupitre entouré de plantes vertes et d'arbustes, et des fleurs sur les tables qui l'entourent. Voici dans quel décorum le maire sortant de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a décidé de prononcer ses vœux en début d'année 2019. Il annonce alors que "cette année sera celle de la nature en ville".

Ses adversaires politiques, toutes étiquettes confondues, crient à l'opportunisme alors que l'environnement apparaît comme l'une des principales préoccupations pour les élections municipales qui s'annoncent. Coïncidence ou pas, les inaugurations se sont enchaînées ces derniers mois : la plus grande centrale photovoltaïque de France en milieu urbain sur le site d'AZF, un réseau de chaleur, des toitures équipées de panneaux photovoltaïques, etc.

"C'est un bilan consistant grâce à un travail lancé depuis le début de mon mandat, et non depuis ces derniers mois et mes vœux. Je peux démontrer aux Toulousains que nous rendons un bilan basé sur une écologie concrète de projets, pragmatique et non pas punitive, autoritaire et idéologique", avance le candidat notamment soutenu par LR, LREM et l'UDI, qui regrette de ne pas avoir communiqué plus tôt sur certains dossiers pour éviter ces attaques.

À l'avenir, l'édile toulousain veut, en cas de victoire, renforcer la délégation sur l'écologie urbaine en y consacrant plus d'élus, faire de l'île du Ramier "le poumon
vert de Toulouse" et planter 100 000 arbres d'ici à 2030.

"Le nombre d'arbres plantés dans la ville ne peut être la seule ambition de Toulouse sur ce sujet. Pour la transition écologique, il faut de vraies convictions et ne pas faire seulement des opérations de communication", rétorque Nadia Pellefigue, l'une de ses adversaires et vice-présidente de la région Occitanie.

Un collectif s'en mêle

Au cours de sa campagne électorale, Nadia Pellefigue compte ainsi porter et défendre son projet de "bouclier végétal" pour la Ville rose. Couplé à une politique de développement des mobilités douces et des transports en commun, il consiste à réduire de 50 % les émissions de gaz à effet de serre dans Toulouse et sa métropole d'ici à 2030. Pour cela, Nadia Pellefigue prévoit de végétaliser la ville et ses infrastructures, ou encore d'offrir un espace vert public à chaque Toulousain à moins de cinq minutes à pied.

"Toulouse compte aujourd'hui 28 mètres carrés d'espaces verts par habitant, contre une moyenne nationale de 48. Par exemple, Nantes et Montpellier ont un taux évalué à 38 mètres carrés. Notre ville doit faire mieux à ce niveau", alerte la candidate, qui souhaite également revoir la gestion des ordures ménagères et résiduelles qui coûte 58 millions d'euros par an à la métropole afin d'en valoriser une partie.

"Nous assistons là à une course des listes à la Prévert sur l'écologie. L'engagement d'Archipel Citoyen à ce sujet sera que chaque décision que nous prendrons pour la ville ou la métropole aura un impact neutre sur l'environnement et la biodiversité du territoire", promet Antoine Maurice, l'élu municipal d'opposition d'EELV, récemment nommé tête de liste du groupement citoyen.

Afin de vérifier la sincérité et la motivation des candidats, le collectif d'associations Urgence Climatique Toulouse a fait parvenir à chaque candidat une liste de 25 engagements. Pour ceux-ci, chacun doit répondre par oui ou par non et ces grilles d'évaluation seront mises à la connaissance des électeurs toulousains. Qui aura la meilleure note ?

Lire aussi : Enquête : à Toulouse, la course au Capitole plus que jamais lancée (1/4)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :