Louis Aliot, Carole Delga, Dominique Reynié : leurs propositions pour l'économie

 |   |  1237  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
Le second tour des régionales en Languedoc-Roussillon sera une triangulaire. En effet, Louis Aliot (FN), arrivé en tête du premier tour, affrontera la socialiste Carole Delga (alliée à l'EELV Gérard Onesta) et le LR Dominique Reynié, qui a décidé de maintenir sa liste. Que proposent-ils pour le développement économique de la région? Alors que l'économie est une des compétences majeures de la future région, l'aide aux entreprises est au cœur des trois programmes.

Difficile de chiffrer, de commenter ou d'analyser les propositions économiques des candidats aux régionales. En effet, que ce soit pour Louis Aliot, Carole Delga ou Dominique Reynié, certaines propositions contenues dans les programmes sont imprécises, ou vagues. Voici néanmoins leurs principaux projets.

Louis Aliot : "Le patriotisme économique"

Louis Aliot

                           © photo Rémi Benoit

En matière d'économie, la priorité du candidat FN est de soutenir les PME et TPE locales :

"La Région peut introduire un certain nombre de dispositifs comme les avances remboursables (une mesure déjà en place, NDLR), les prêts à taux zéro, un fond d'investissement régional (une action déjà menée dans le Nord-Pas-de-Calais cette année, et souhaitée également par Carole Delga et Dominique Reynié, NDLR) ou encore un fonds de capital risque (qui existe déjà avec Irdi Gestion NDLR).

D'autre part, la collectivité doit également s'engager en faveur du patriotisme économique, notamment en privilégiant les entreprises régionales dans l'attribution des marchés public locaux" (une stratégie strictement encadrée par le code des collectivités territoriales, NDLR).

Le candidat frontiste propose ainsi de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :