Forces et faiblesses de la nouvelle région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées

À partir du 1er janvier 2016, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ne formeront plus qu'une seule région. Aussi grande que l'Irlande, cette nouvelle entité deviendra le premier vignoble mondial et la 4e région touristique française. Elle pourra aussi compter sur une industrie et une démographie dynamique. En revanche, cette nouvelle région est handicapée par le chômage (deuxième région la plus touchée de France) et son réseau ferroviaire qui reste à développer pour se désenclaver.

5 mn

Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées sera le pluss grand vignoble du monde, mais une région qui connaitra un fort taux de chômage
Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées sera le pluss grand vignoble du monde, mais une région qui connaitra un fort taux de chômage (Crédits : Rémi Benoit)

                      Premier vignoble et deuxième employeur agricole de France

vignoble

         Vignoble à Cahors dans le Lot (Crédit : Rémi Benoit).

Avec 72 000 km2 de superficie, la future région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées sera la 2e plus grande de France et d'une taille comparable au Benelux ou à l'Irlande. Ces grands espaces permettent à la région d'être la première surface agricole pour les grandes cultures (blé dur, maïs) mais aussi la première surface en agriculture biologique, le premier vignoble mondial pour les vins d'origine (IGP/AOP) et la troisième pour l'agroalimentaire. Cette activité génère chaque année près de 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Enfin avec 140 000 actifs permanents, Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées va devenir le deuxième employeur agricole de France.

                           Quatrième région touristique de France

La nouvelle région dispose d'une offre touristique importante. Selon les chiffres communiqués par les régions sur le site "Mon nouvel horizon", elle a la plus grande capacité d'accueil pour l'hôtellerie de plein air et figure en 4e position en nombre de chambres d'hôtel. Le tourisme représente 13 milliards d'euros de recettes touristiques avec 181 millions de nuitées enregistrées en 2013 et 87 500 emplois (4e position).

Cette attractivité est due à une richesse patrimoniale importante. 4 500 monuments historiques y sont recensés et une dizaine de sites figure au patrimoine mondial de l'Unesco (ex: la cité d'Albi et de Carcassonne, la ville de Nîmes, le Pont du Gard, le Canal du Midi). Sans compter les sites naturels dans les Pyrénées et la proximité de la Méditerranée.

                            Une économie et une démographie dynamique

ATR est leader mondial sur le marché des avions régionaux

                             Locaux d'ATR (Crédit : Rémi Benoit).

5,6 millions d'habitants vivent aujourd'hui en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées. La région fait face un accroissement démographique important. Midi-Pyrénées a elle seule accueille 32 000 nouveaux arrivants chaque année. Son dynamisme économique peut expliquer en partie cette attractivité. Avec 86 000 emplois directs dans l'aéronautique et le spatial, la région est le premier pôle aéronautique européen. Cet écosystème s'est développé notamment autour de la réussite d'Airbus (20 000 emplois directs dans la métropole toulousaine). La recherche est également un point fort de la région avec plus de 5 milliards d'euros de dépenses R&D ( en faisant la première région de France en termes de dépenses R&D par rapport au PIB), plus de 29 400 chercheurs et 15 pôles de compétitivité. Par ailleurs, le secteur de la santé comptera plus de 240 000 emplois. En cumulant les résultats des deux régions, elle est la 4e région française en termes de PIB (141 milliards d'euros, 7,2% du PIB national) et 19e région européenne sur 274.

                            Deuxième région la plus touchée par le chômage

C'est un record dont ce serait bien passé la future grande région : avec 3,5 % de progression entre 2008 et 2014, c'est dans en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées que le chômage a le plus progressé en France selon l'Insee. Le taux de chômage est à 12 % sur la période, soit le deuxième en France derrière Nord-Pas de Calais et Picardie.

Par ailleurs, dans une précédente étude publiée en juin dernier, l'institut notait "de forts contrastes de pauvreté au sein de la future région". Alors que Midi-Pyrénées est la 6e région française en termes de niveau de vie, les voisins du Languedoc-Roussillon sont avant-derniers du classement, juste devant le Nord-Pas-de-Calais. Un Languedocien sur cinq vit  ainsi sous le seuil de pauvreté. La pauvreté est très forte dans les communes rurale, elle y touche près de 19 % de la population, soit 2 points de plus qu'en moyenne en métropole. Dans l'ouest de l'Ariège, ce taux est même supérieur à 24 %.

pauvrete insee

                              Une région enclavée et centrée autour des métropoles

Nantes et Lyon sont à deux heures de Paris en TGV, Marseille et Bordeaux à trois heures mais il faut toujours compter 5h30 pour rallier la capitale depuis Toulouse. Le 26 septembre dernier, le gouvernement a validé la réalisation des lignes à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse avec une mise en service prévue à l'horizon 2024. Mais un certain nombre de collectivités ont déjà annoncé qu'elles se retiraient du projet, aggravant l'incertitude autour du financement du projet. De même, alors que le tronçon entre Nîmes et Montpellier est en construction avec une mise en service prévue en 2017, la LGV Montpellier - Perpignan, chaînon manquant dans la ligne à grande vitesse entre Paris et Barcelone, n'est toujours pas officiellement programmée. Il n'existe pas non de liaison ferroviaire rapide pour relier les deux métropoles Toulouse et Montpellier.

Autre point faible, il existe forte disparité de l'emploi sur la région avec une concentration de l'activité autour de la métropole toulousaine. Ainsi selon l'Insee, la Ville rose héberge la moitié des 50 plus grands établissements employeurs des secteurs marchands de LRMP, ainsi que deux de leurs salariés sur trois. Par ailleurs, l'institut relève un déficit d'emplois productifs dans les zones d'emploi du sud-est de la région comme celles de Perpignan, Béziers, Carcassonne, Sète ou Alès qui comptent moins de 9 emplois productifs pour 100 habitants (contre 14,1 pour en moyenne pour la France). Parvenir à un développement économique homogène des 13 départements sera un des défi majeurs du nouvel exécutif régional.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.