Élections au Sicoval : les élus font front derrière le PS Jacques Oberti

Le nouveau président du Sicoval sera élu lundi 29 juin à 18h en conseil communautaire. L'actuel premier vice-président Jacques Oberti devrait être l'unique candidat pour prendre la succession de Claude Ducert. Face à Toulouse Métropole, les élus veulent en effet montrer leur unité pour peser sur un dossier déterminant : le PLB.

2 mn

Le Sicoval aura un nouveau président lundi
Le Sicoval aura un nouveau président lundi (Crédits : Rémi Benoit)

Demain jeudi 25 mai, le PS Jacques Oberti, maire d'Ayguevives et 1er vice-président du Sicoval, déposera sa candidature pour la présidence de la communauté d'agglomération. Claude Ducert a en effet démissionné pour des raisons de santé.

À moins qu'une candidature de dernière minute soit présentée (ce qui est arrivé en 2014 avec Claude Ducert qui s'était porté candidat quelques minutes avant le scrutin), Jacques Oberti devrait être le seul candidat.

François-Régis Valette trop fatigué

L'ancien président PS du Sicoval et conseiller communautaire François-Régis Valette aurait pu candidater pour prendre sa revanche, mais il ne se présentera pas. Pour rappel, il a été battu en 2014 par Claude Ducert qui a présenté sa candidature au tout dernier moment. Un échec difficile à digérer.

"J'ai mis plusieurs mois à me relever de ce coup bas. Aujourd'hui, j'ai réorganisé mon temps et j'ai gagné en qualité de vie. J'ai 71 ans, je ne me sens plus d'attaque pour consacrer 60 heures par semaine au Sicoval."

 François-Régis Valette soutient "à 100 %" le socialiste Jacques Oberti.

Arnaud Lafon, "rester unis pour le PLB"

Le maire Modem de Castanet-Tolosan Arnaud Lafon, 2e vice-président, a calculé les risques avant de décider de ne pas se présenter. "Les équilibres politiques au Sicoval sont fragiles et se jouent à une ou deux voix près. Se présenter est trop risqué."

Par ailleurs, l'élu centriste, qui héritera probablement du poste de 1er vice-président, met en avant un autre argument :

"Ce qui fait notre force, au Sicoval, c'est de mettre de côté nos divergences politiques pour travailler ensemble. Aujourd'hui, nous travaillons tous pour défendre bec et ongles le PLB. Face à Toulouse Métropole, nous devons rester unis."

Le prolongement de la ligne B à Labège est la pierre angulaire du développement économique du Sicoval. Alors que l'on attend toujours les résultats de l'enquête publique, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, semble déterminé à ne pas financer le PLB, au profit d'une 3e ligne de métro.

Lors de l'élection de lundi, les vice-présidents ne devraient pas changer, afin de maintenir une stabilité au Sicoval.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.