Décès de Bernard Raynaud, élu du Parti radical de gauche et vice-président du Conseil régional de Midi-Pyrénées

 |   |  1431  mots
Bernard Raynaud
Bernard Raynaud
Président du groupe PRG et vice-président du Conseil régional en charge du Développement économique, de l'innovation et de l'emploi, Bernard Raynaud est décédé ce vendredi 3 octobre à l'âge de 69 ans, des suites d'un cancer. Ancien conseiller municipal de Castres, il était également vice-président de Rézopep, le réseau des pépinières de Midi-Pyrénées. Le décès de ce proche de Martin Malvy, fin connaisseur des milieux économiques, a suscité de nombreuses réactions des élus régionaux.

Président du groupe PRG et vice-président du Conseil régional en charge du Développement économique, de l'innovation et de l'emploi, Bernard Raynaud est décédé ce vendredi 3 octobre à l'âge de 69 ans, des suites d'un cancer. Ancien conseiller municipal de Castres, il était également vice-président de Rézopep, le réseau des pépinières de Midi-Pyrénées. Le décès de ce proche de Martin Malvy, fin connaisseur des milieux économiques, a suscité de nombreuses réactions des élus régionaux.

"Bernard Raynaud était un homme de grande qualité partout reconnu pour ses compétences et son engagement, sa disponibilité, son dévouement, sa connaissance du tissu économique régional comme des collectivités dont il a accompagné l'évolution avec entre autres la création de la communauté d'agglomération de Castres-Mazamet." C'est par ces mots que Martin Malvy, président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, a rendu hommage à son vice-président. "J'adresse en mon nom personnel et au nom de tous les élus du Conseil régional à Madame Raynaud, à ses enfants et à sa famille, mes plus sincères et vives condoléances."

Élu régional depuis 1982 et vice-président du Conseil régional de Midi-Pyrénées depuis 1998, Bernard Raynaud a été adjoint à Castres de 1977 à 1989. Président du district de Castres Mazamet de 1995 à 2000, il l'a transformé en communauté d'agglomération, l'une des premières à être créées en France, sous son impulsion. "La communauté d'agglomération a été un outil très novateur pour le développement économique, son cheval de bataille dans tous ses mandats", assure Vincent Garel, l'actuel vice-président de la communauté d'agglomération de Castres-Mazamet, et maire d'Aiguefonde. Chef d'entreprise dans les années 80, il avait abandonné son activité professionnelle pour se consacrer à ses mandats.

Président du PRG du Tarn, et ami de longue date de Bernard Raynaud, Vincent Garel s'est longuement exprimé malgré son émotion. "Je le connaissais depuis 1993. J'avais 18 ans et je l'ai rencontré lors de ma première sortie politique pour l'inauguration de sa permanence de campagne pour les législatives. Nous nous sommes toujours trouvés du même bord par la suite. Nous avions une grande proximité, politique et amicale. Il cherchait le consensus, était à l'écoute, savait négocier. Il avait ces grandes qualités. C'est une très lourde perte personnelle pour moi et une perte politique pour notre parti."

"C'est avec beaucoup d'émotion et une profonde tristesse que j'ai appris le décès de Bernard Raynaud, nous a confié la ministre du Logement Sylvia Pinel, qui l'a côtoyé plusieurs années au Conseil régional. Il était un homme profondément généreux, humaniste et républicain, mais aussi un homme politique engagé pour la Région, passionné par le développement de son territoire et toujours soucieux du bien-être de ses concitoyens. Je perds aujourd'hui à la fois un compagnon de route et un grand ami. Toutes mes pensées vont à sa famille et à ses proches." Contacté, le PRG a assuré que son président Jean-Michel Baylet, ne souhaitait pas réagir pour l'instant.

"L'annonce du décès de Bernard Raynaud a provoqué une intense émotion dès la première heure, au Conseil régional, mais aussi et au-delà de Castres et du Tarn, dans toute notre région qu'il a souvent sillonnée dans ses fonctions de vice-président en charge du développement économique", a réagi Martin Malvy. Au sein du Conseil régional, il faisait l'unanimité. Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, qui l'a connu au Conseil régional, a ainsi tenu "à lui rendre hommage. C'était un homme affable, ouvert, un homme de dialogue. Bernard Raynaud était un ami de l'entreprise, qui a toujours voulu travailler et faciliter les relations entre les entreprises et les collectivités publiques." Gérard Onesta, deuxième vice-président du Conseil régional, avait "franchement de bonnes relations avec lui, comme tout le monde d'ailleurs. Au Conseil régional, tout le monde est très attristé. Il avait caché sa maladie jusqu'au bout."

Des compétences économiques reconnues
"En 16 ans de suivi quotidien de l'économie régionale et des entreprises, Bernard Raynaud, reconnu par tous ses interlocuteurs, aura été un acteur majeur de l'évolution de nos politiques, de l'élaboration et de la mise en œuvre du Schéma régional de développement économique à la création d'International Midi-Pyrénées. Nous perdons au-delà d'un ami un élu pénétré de l'importance de la mission qui était la sienne pour le développement et la modernisation de notre économie qui l'aura bien servie en inspirant notamment la création des « Contrats d'appui au développement et à l'emploi » qui depuis ont accompagné plus de 1500 entreprises de Midi-Pyrénées", a rappelé Martin Malvy.

Vincent Garel l'affirme, "lorsqu'il est arrivé au conseil régional, le milieu économique était circonspect. Il a rassuré tout le monde par sa connaissance du milieu et des dossiers." Les réactions des différents responsables économiques régionaux le confirment.

Pour

Bernard Plano

, président de Midi-Pyrénées Expansion, l'annonce de ce décès "est

un choc

. Bernard Raynaud avait fait une rechute cet été mais personne n'imaginait qu'il disparaitrait si soudainement. C'était un homme

intègre

qui s'entendait avec tout le monde. Proche de Martin Malvy, il était

mon binôme pour toutes les questions économiques

et nous travaillions très souvent ensemble. Il avait une très bonne connaissance du tissu économique et des entreprises. Il va beaucoup nous manquer."

Le maire PRG de Blagnac Bernard Keller, proche de Bernard Raynaud, a exprimé sa tristesse et adressé "ses condoléances à sa famille et a ses amis radicaux du Tarn". "Je savais qu'il était très malade, donc ce n'est malheureusement pas une surprise. Je connaissais Bernard Raynaud depuis les années 75 et la création du Conseil régional de Midi-Pyrénées, du temps d'Alain Savary, lorsque j'étais son chef de cabinet. Je l'ai ensuite côtoyé de nouveau très fréquemment lorsque j'ai pris la compétence du développement économique à Toulouse Métropole." Le vice-président de la Communauté urbaine insiste sur les grandes qualités de l'élu régional. "Il était un très grand connaisseur de l'économie et de la diversité des filières, qu'il s'agisse d'aéronautique mais aussi des granitiers du Tarn, de la filière bois ou de l'agroalimentaire."

Alain Di Crescenzo, président de la CCI de Toulouse a exprimé sa "grande peine. C'était un ami, avec qui j'ai travaillé pendant des années sur les questions d'international. C'était quelqu'un d'une très grande compétence." Son homologue de la CCI de Midi-Pyrénées, Didier Gardinal, partage ce point de vue : "C'était notre interlocuteur privilégié au conseil régional. C'était un personnage très sympathique, un ami des CCI qui participait à toutes nos assemblées générales. Il a été la cheville ouvrière de notre accord international avec le conseil régional. C'était un ami. Nous perdons un élu de terrain, proche des CCI. Je salue son travail et ce qu'il a fait pour le développement économique de la région Midi-Pyrénées."

"Bernard Raynaud était quelqu'un qui m'a beaucoup apporté par son expérience, son savoir-faire, son implication dans le monde économique, son intelligence, a réagi Alain Serieys, maire d'Escalquens et président de Rézopep. C'était un élu proche, avec qui on avait plaisir à travailler. Il avait une grande connaissance des entreprises, des filières, des réseaux et de grandes compétences."

Bernard Raynaud avait aussi un lien particulier avec Objectif News. Il était membre du jury des Grands Prix de l'Économie depuis la création de ce rendez-vous en 2009. Nous témoignons, nous aussi, de sa disponibilité, de son caractère chaleureux et de sa passion pour l'économie régionale. Nous saluons sa mémoire et adressons nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Gael Cérez, Paul Périé et Emmanuelle Durand-Rodriguez
© photo Rémi Benoit

En savoir plus.
Vice-président de la Région Midi-Pyrénées, Bernard Raynaud était également président d'International Midi-Pyrénées.
Il siégeait aussi dans divers organismes :
- Assemblée des Régions d'Europe
- Oséo Garantie Région et Fonds Régional de Garantie Oséo
- Midi-Pyrénées Croissance
- Midi-Pyrénées Expansion
- Midi-Pyrénées Innovation
- Pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :