Tour Occitanie : le permis de construire est accordé

 |   |  729  mots
La Tour Occitanie verra le jour d'ici 2023.
La Tour Occitanie verra le jour d'ici 2023. (Crédits : Compagnie de Phalsbourg)
Toulouse Métropole a annoncé mardi 23 juillet avoir signé le permis de construire de la Tour Occitanie, un gratte-ciel de 150 mètres dans le quartier de la gare. La Commission d'enquête publique vient d'émettre un avis favorable au bâtiment ainsi qu'aux aménagements prévus dans le projet Toulouse Euro Sud-Ouest.

La Tour Occitanie verra bien le jour. Toulouse Métropole a annoncé mardi 23 juillet avoir signé le permis de construire pour un immeuble de 150 mètres de hauteur dans le quartier de la gare. Ce programme est le plus symbolique du projet Toulouse Euro Sud-Ouest qui vise à construire un nouveau quartier, mêlant bureaux, logements et commerces.

"La Tour Occitanie est la signature architecturale à la hauteur de l'ambition d'une métropole européenne. Ce projet participera à l'attractivité de notre Métropole, contribuera à celle de notre patrimoine urbain comme le Canal du Midi, et constituera un trait d'union entre notre histoire et notre avenir tout en mêlant innovation et qualité de vie , s'est félicité dans un communiqué le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc.

 La Tour Occitanie comprendra : 13 000 m2 de bureaux, 126 logements, l'hôtel 4 étoiles Hilton Canopy, 4 057 m2 de commerces (dont deux restaurants) et 421 m2 de locaux SNCF. La municipalité vise une livraison du bâtiment pour 2023 et les premiers coups de pioche pourraient commencer avant les municipales de mars 2020.

Pas d'opposition majoritaire pendant l'enquête publique

Depuis l'annonce du projet lors du Mipim de 2017, la construction du gratte-ciel au coeur de la Ville rose déchaîne les passions. Un collectif d'habitants baptisé Non au gratte-ciel de Toulouse a lancé une pétition qui a recueilli plus de 5 000 signatures. Plusieurs groupes de l'opposition municipale ont également manifesté leur hostilité au projet.

Pourtant dans le rapport sur l'enquête publique du projet Teso remis le 17 juillet dernier, la commission ne remarque pas une hostilité majoritaire à l'ensemble du programme parmi les 1763 contributions, ce qui explique qu'elle a délivré des avis favorables au projet.

"Fait plutôt rare pour une enquête publique, le nombre d'avis favorables a été majoritaire, en particulier en raison de la participation importante des entreprises du BTP. Toutefois, même parmi les seuls particuliers (71% des contributions), le résultat est assez caractéristique puisque le bloc des "pour" constitué des avis favorables et des avis favorables avec réserves fait presque jeu égal avec celui des avis défavorables", relève l'institution.

Concernant les avis qui ne traitent que de la Tour Occitanie (et ne se prononcent sur l'ensemble du programme Teso), "les avis s'expriment à parts égales pour ou contre le projet".

"Peu performant au niveau de la sobriété énergétique"

La commission lève un certain nombre de réserves des opposants par exemple sur l'ensoleillement perdu par les riverains de la Tour du fait de l'ombre portée par cet immeuble de grande hauteur ou encore les inquiétudes en matière de sécurité pour la construction d'un immeuble au-dessus du métro. En revanche, sur le volet environnemental et énergétique, les conclusions sont plus mitigées.

L'originalité de la Tour Occitanie est d'être végétalisée. Les porteurs du projet ont fait appel au paysagiste Nicolas Gilsoul pour implanter 450 arbres répartis sur les 50 étages, "une première mondiale pour un immeuble de grande hauteur", souligne le rapport de la commission d'enquête publique.

Mais la Tour Occitanie s'avère ne pas être un immeuble exemplaire sur le volet énergétique et environnemental.

"Les besoins en énergie primaire seront de l'ordre de 71,1 kWhep/m2/an, soit environ 20 % inférieurs au seuil réglementaire, ce qui semble peu ambitieux par rapport à la consommation d'un bâtiment basse consommation (- 80 %), mais très performants par rapport aux tours existantes, dont les plus «vertes» affichent des consommations de l'ordre de 230 à 500 kWhep/m2/an (voire plus). Par ailleurs, les consommations calculées ne tiennent pas compte des postes tels que les ascenseurs, la vidéosurveillance, les nombreux écrans à installer partout dans l'immeuble etc.

La Commission constate que les matériaux utilisés pour la construction sont a très fort contenu énergétique (métal, béton, verre) et souhaiterait que le constructeur envisage l'utilisation de matériaux recyclés ou biosourcés. Enfin, en ce qui concerne les estimations des besoins en eau (2300 m3/an) de toutes les plantations hors sol, le chiffre avancé semble faible par rapport à la surface végétalisée de 2205 m2.

Et de conclure : "malgré les nombreuses certifications environnementales visées, ce projet qui se réfère peu à l'économie circulaire, reste peu performant en ce qui concerne la sobriété énergétique et la préservation des ressources naturelles".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/07/2019 à 10:06 :
Pour avoir lu la très grande majorité des avis laissés lors de la commission d'enquête, je peux vous affirmer qu'ils étaient tous de l'ordre de "moi je la trouve jolie", "moi j'aime bien cette architecture" etc... Y compris les adhérents à des clubs de sport qui ont tous répété exactement la même phrase mot pour mot (magouille)... Comment un avis qui ne relève que de la pure subjectivité, sans énoncer aucun fait écologique, social ou économique et seulement un jugement personnel de goût, peut être considéré comme recevable ?
a écrit le 28/07/2019 à 8:37 :
Bravo ! Enfin Toulouse va se moderniser et cette tour n'est que le début, il faut à notre ville des signes architecturaux fort collés aux centre historique en toute complémentarité car le moderne si il est bien fait et l'ancien se complète merveilleusement bien ( pyramide du Louvre, Musée Gugeneim à Bilbao etc etc....) cela va attirer les investisseurs et bien sûr les touristes.
Toulouse va rentrer enfin dans une autre dimension !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :