Marche pour le climat : un millier de manifestants à Toulouse malgré l'interdiction

Près d'un millier de personnes ont manifesté dimanche 29 novembre à Toulouse pour la marche pour le climat, malgré l'interdiction préfectorale. Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a vivement réagi.

2 mn

Près d'un millier de personnes ont manifesté à Toulouse malgré l'interdiction.
Près d'un millier de personnes ont manifesté à Toulouse malgré l'interdiction. (Crédits : Rémi Benoit)

Comme à Paris et partout dans le monde, près d'un millier de manifestants se sont rassemblés ce dimanche à Toulouse la sortie du métro Capitole, square Charles-de-Gaule. Malgré l'interdiction préfectorale de manifester, une marche symbolique - sous la forme d'une chaîne humaine - s'est déroulée rue Alsace-Lorraine, à laquelle participait Gérard Onesta, candidat aux élections régionales pour la liste Nouveau monde en commun.

cop21

©photo Rémi Benoit

Vers 14 h, le cortège s'est scindé en deux, une partie retournant au square Charles-de-Gaule, l'autre prenant le boulevard Lacrosses pour se rendre à la Place Arnaud Bernard, escorté par de nombreuses forces de police. Bloqués dans les ruelles alors qu'ils souhaitent se diriger vers le Capitole, les manifestants ont été refoulés dans le calme vers le métro Compans-Caffarelli et se sont dispersés.

cop21

©photo Rémi Benoit

Vers 16 h, quelques manifestants étaient toujours réunis près du métro Capitole.

"Irresponsables !"

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc (Les Républicains) n'a pas apprécié le rassemblement.

"À Toulouse, de soi-disant "écologistes" manifestent en compagnie d'anarchistes malgré l'état d'urgence et l'interdiction de la préfecture. Irresponsables", s'est-il exclamé dimanche sur les réseaux sociaux.

La lutte contre le réchauffement climatique est une affaire sérieuse. C'est desservir cette cause que d'organiser des manifestations sauvages qui mobilisent de très nombreuses forces de l'ordre. Ces dernières sont suffisamment sollicitées dans le contexte actuel !"

Pour rappel, la préfecture avait interdit la marche du climat, notamment parce-que la COP21 à Paris "limite le redéploiement des forces de maintien de l'ordre".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.