Attentats : les parlementaires de Haute-Garonne appellent à l'union nationale

Après les attentats de Paris et les événements de cette semaine, tous les députés et sénateurs de Haute-Garonne appellent "solennellement à continuer dans la voie de l'union nationale pour permettre à notre pays de se rassembler".

2 mn

Les élus de tous bords rassemblés hier place du Capitole
Les élus de tous bords rassemblés hier place du Capitole (Crédits : Rémi Benoit)

Dans un communiqué de presse envoyé ce 18 novembre, les 15 parlementaires de Haute-Garonne (10 député(e)s, 5 sénateurs-trices) affirment qu'ils appellent "solennellement à continuer dans la voie de l'union nationale pour permettre à notre pays de se rassembler".

Un courrier envoyé alors qu'hier, au sein de l'Assemblée nationale, les discussions ont été houleuses entre les représentants du gouvernement et les députés de l'opposition. Certains membres du parti Les Républicains se sont d'ailleurs désolidarisés des propos tenus en assemblée par les députés de leur propre parti. Jean-Luc Moudenc, le maire LR de Toulouse (qui n'est plus député) a ainsi réagi vivement :

Ce jeudi, les députés du département (seule Laurence Arribagé est de droite, LR), et les sénateurs (3 de droite et deux de gauche), écrivent :

"Nous nous associons à la douleur des familles, aux victimes et à leurs proches, à ces jeunes dont certains sont encore en train de lutter courageusement pour leur vie. À toutes et à tous, nous faisons part de notre solidarité.
Nous exprimons également, comme l'ensemble de la représentation nationale, notre reconnaissance et notre gratitude à l'égard des forces de l'ordre, des services de secours, de santé, et de tous ces Françaises et ces Français qui sont venus en aide aux personnes touchées. Nous saluons leur courage et leur dévouement.
Depuis des mois, dès avant les attentats de janvier, la France a adapté son arsenal législatif et renforcé ses moyens pour lutter contre ce lâche ennemi qui frappe délibérément des innocents. Cette nouvelle tragédie appelle d'autres mesures, nous les soutenons."

Le courrier est signé de Kader Arif (PS), 
Laurence Arribagé (LR), Gérard Bapt (PS), Christophe Borgel (PS), Carole Delga (PS), Monique Iborra (PS), Françoise Imbert (PS), Patrick Lemasle (PS), Catherine Lemorton (PS) et Martine Martinel (PS) pour les députés.
Les sénatrice-teurs sont Alain Chatillon (LR), Françoise Laborde (PRG), Pierre Medevielle (UDI), Brigitte Micouleau (LR) et Claude Raynal (PS).

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.