J - 6 avant les législatives, le centre peine à retrouver un visage uni en Haute-Garonne

 |   |  515  mots
En Haute-Garonne, Modem, Nouveau centre et Parti radical ont voulu présenter un « candidat centriste unique »
En Haute-Garonne, Modem, Nouveau centre et Parti radical ont voulu présenter un « candidat centriste unique »
Vote de François Bayrou en faveur de François Hollande, participation du Nouveau centre et du Parti radical aux précédents gouvernements de François Fillon... le centre est régulièrement associé à un OVNI en politique. Pour les législatives en Haute-Garonne, Modem, Nouveau centre et Parti radical ont voulu donner corps à la « Maison commune du Centre » en présentant un « candidat centriste unique » dans la majorité des circonscriptions. Un leurre selon Alliance centriste.

Les 9,32 % réalisés par François Bayrou à la présidentielle en Haute-Garonne n'incitent pas à l'optimiste dans les rangs centristes. Et devant le nombre important de candidats dans chacune des circonscriptions, les partis centristes ont souhaité montrer dans le département une apparente unité.

Mouvement Démocrate, Nouveau Centre et Parti Radical ont ainsi présenté un « candidat centriste unique » dans la majorité des circonscriptions au titre de « La Maison commune du Centre » pour les élections législatives des 10 et 17 juin prochains en Haute-Garonne.

Le Parti Radical sera représenté par Jean-Jacques Bolzan, André Gallego, Raphaël Quessada et Laurence Massat Guiraud-Chaumeil. Le Modem aura pour candidats Marthe Marti, Eric Gautier, Jacqueline Winnepenninckx et Yvette Benayoun Nakache. Jean-Pierre Albouy est quant à lui issu du Nouveau Centre.

Mais cela n'a pas empêché la candidature d'autres centristes. Ainsi, sur la 6e circonscription, Grigori Michel, 21 ans, est candidat Nouveau centre tandis que Marthe Marti, n°2 du Modem, est la candidate officielle. Dans la 10e circonscription, Dominique Faure (Parti radical valoisien) est candidate face à Jean-Pierre Albouy, pourtant investi par la « Maison commune du centre ».

La présence du parti Alliance centriste de Jean Arthuis rend la situation plus complexe encore. L'ancien ministre de l'Économie (1995-1997) était ce lundi 4 juin à Toulouse pour soutenir Alexandre Trillou, candidat dans la 4e circonscription sous l'étiquette Alliance centriste. Cet ingénieur de 29 ans sera en compétition avec Sandra Mourgues (Gauche Moderne, Parti Radical valoisien, Nouveau centre) et Yvette Benayoun Nakache. Cette dernière, ancienne députée du Parti Socialiste, représente les couleurs du Modem et celles de la « Maison commune du centre ».

« Étiquette fallacieuse »

Jean-Marie Belin, président d'Alliance centriste de Haute-Garonne, juge « fallacieuse » l'étiquette « Maison commune du centre ». « Il s'agit d'une coalition d'opportunités, estime-t-il. Si François Bayrou n'avait pas commis son erreur entre les deux-tours de la présidentielle (NDLR : annoncer qu'il voterait François Hollande), nous aurions pu nous retrouver lors des législatives. »

Le parti Alliance centriste, pourtant à l'origine de la création d'une « Maison commune du centre », soutient la candidature de Jean-Luc Moudenc (UMP) dans la 3e circonscription « au nom de son ancienne appartenance à l'UDF », justifie Jean-Marie Belin. Laurence Massat Guiraud-Chaumeil représente pourtant le centre dans cette circonscription. En revanche, André Gallego (Parti Radical) et Eric Gautier (Modem), candidats de la « Maison commune du centre » ont eux le soutien d'Alliance centriste. La stratégie est donc au cas par cas.

Lors des dernières législatives, le plus beau score réalisé par l'UDF-Modem était celui d'Elisabeth Husson dans la 6e circonscription (10,13 %). Cette dernière ne se représente pas. Il en est de même pour Jean-Luc Forget, nouveau président de la Conférence des Bâtonnier. Ce dernier avait obtenu 9,56 % des suffrages exprimés sur la 1ère circonscription.

Hugues-Olivier Dumez

En savoir plus :
- Les prochaines élections législatives auront lieu les 10 et 17 juin. Afin d'unifier les horaires de fermeture des bureaux de vote, l'heure de clôture est à 20 heures dans toutes les communes de la Haute-Garonne.
- la liste des 132 candidats, circonscription par circonscription


Photo © Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :