Les priorités du nouveau préfet Étienne Guyot en Occitanie

 |   |  554  mots
Le nouveau préfet Étienne Guyot est en fonction depuis le début du mois de novembre.
Le nouveau préfet Étienne Guyot est en fonction depuis le début du mois de novembre. (Crédits : Rémi Benoit)
Arrivé récemment en remplacement de Pascal Mailhos, le nouveau préfet de Haute-Garonne et d'Occitanie, Etienne Guyot, s'est présenté à la presse mardi 13 novembre. L'homme, qui dispose d'une forte expérience dans les collectivités locales et les transports, compte mettre ses connaissances à profit de son nouveau territoire. Les LGV font notamment partie de ses priorités.

"Je suis là depuis deux jours et demi seulement", lance en ouverture de sa présentation Étienne Guyot, le nouveau préfet de Haute-Garonne et de la Région Occitanie. Mais déjà, l'homme, auparavant directeur général de la CCI Paris Île-de-France depuis mars 2014, est pleinement consacré à sa nouvelle fonction.

En l'espace de 72 heures, il a déjà rencontré les trois dirigeants politiques locaux principaux, à savoir Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, Georges Méric, président du Département de Haute-Garonne, et Carole Delga, présidente de la région Occitanie. Il faut ajouter à cela un déplacement avec le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, à la frontière franco-espagnole au sujet des migrants dès son entrée en fonction. Malgré cet agenda chargé, le nouveau représentant de l'État au niveau régional a trouvé le temps pour s'entretenir par téléphone avec tous ses homologues départementaux.

"C'est une très grande joie pour moi d'être ici, dans une région que j'aime beaucoup. Et ma première tâche dans ces nouvelles fonctions consiste à aller à la rencontre des autres pour être le mieux informé possible", se justifie celui a été entre 2005 et 2007 préfet du Gers.

Ces nombreuses rencontres ont permis à Étienne Guyot de dresser un panorama des chantiers auxquels il va devoir faire face et ainsi, définir les priorités de son mandat.

Étienne Guyot

Le nouveau préfet a été présenté à la presse mardi 13 novembre./ Crédits Rémi Benoit.

Au coeur du Grand Paris Express

En tant que préfet, il n'a pas manqué de faire part lors de sa présentation que les sujets régaliens comme la sécurité, la gestion des migrants, ou encore la lutte contre la radicalisation, seraient des sujets d'actions prioritaires pour lui. Mais au-delà de cet aspect sécuritaire, Étienne Guyot semble avoir un profil taillé sur mesure pour la région Occitanie grâce à son expérience sur la question des mobilités, autre sujet prioritaire pour lui.

En effet, il a fait partie du cabinet du ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire, où il a supervisé la création de la société du Grand Paris (2009-2010), avant d'être président du directoire de cette société, en charge de la construction du Grand Paris Express (2011-février 2014).

"Je suis prêt à mettre à disposition des acteurs locaux mes connaissances sur le financement de ce grand projet d'aménagement du territoire pour avancer sur les deux dossiers de LGV qui concernent la région Occitanie (Toulouse-Bordeaux et Montpellier-Perpignan, ndlr)", lance Étienne Guyot.

Des propos qui devraient satisfaire les élus locaux, ces derniers réclamant depuis des années d'appliquer le modèle de financement du Grand Paris Express à celui de la LGV Bordeaux-Toulouse.

En plus de l'eau, de la gestion du foncier, de la montagne, du littoral et du Canal du Midi, le nouveau préfet a annoncé vouloir mettre sa pierre à l'édifice concernant le développement économique de la région.

 "C'est quelque chose qui me passionne, dans lequel je vais m'engager à fond. Il faut supprimer tous les freins à l'investissement, car l'investissement est le nerf de la guerre, et cela va de pair avec l'innovation".

Il n'y a plus qu'à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :