Tisséo rejette l'idée de faire la troisième ligne de métro en deux temps

 |   |  493  mots
Labège aura bien son métro au milieu des années 2020.
Labège aura bien son métro au milieu des années 2020. (Crédits : Rémi Benoit)
Tisséo ne suivra pas la recommandation de l'enquête publique dévoilée en fin d'année 2017 : construire la troisième ligne de métro en deux fois (une partie opérationnelle en 2024 et l'autre en 2030). Une telle décision aurait remis en cause l'accord entre Toulouse Métropole et le Sicoval sur la mobilité. La décision sera officialisée lors du prochain conseil syndical de Tisséo début février.

La totalité de la troisième ligne de métro, la ligne TAE, verra bien le jour à l'horizon 2024. Cette future ligne doit relier la gare de Colomiers à Labège, en passant par la gare de Toulouse Matabiau.

Cependant, courant décembre dernier, la commission d'enquête publique a rendu son avis sur la révision du Plan de déplacements urbain (PDU), qui contient la réalisation de la nouvelle ligne de métro. Dans son rapport, la commission préconise de réaliser la ligne en deux parties : un premier tronçon à l'horizon de 2024 comme prévu, reliant Colomiers et la gare Matabiau, et un second reliant cette gare à Labège pour 2030.

Lire aussi : Métro : l'enquête publique préconise de réaliser la troisième ligne en deux fois

Interrogé le lundi 22 janvier par La Tribune Toulouse, le président de Tisséo et vice-président de Toulouse Métropole en charge des transports, Jean-Michel Lattes a réagi :

" C'est inconcevable au regard de l'urgence du dossier. Dès que j'ai eu le rapport entre les mains, la première chose que j'ai faite c'est d'appeler le président du Sicoval, Jacques Oberti, pour m'assurer que nous ayons tous deux la même position à ce sujet. Il y a un accord à respecter"

Connexion entre la ligne B du métro et la future troisième ligne

Que prévoit l'accord entre le Sicoval, Toulouse Métropole, le Département et la Région ? En ce qui concerne la ligne TAE et la desserte de Labège située au sud de Toulouse, les demandes sont claires : en échange d'une augmentation importante de la contribution du Sicoval (communauté d'agglomération du sud-est toulousain, NDLR) dans le budget de Tisséo, 7 millions d'euros d'ici 2025 contre 1,2 actuellement, la révision du PDU prévoit le prolongement de la ligne B du métro et la connexion de celle-ci avec la future troisième ligne.

Lors de ses voeux à la presse lundi 15 janvier, Jacques Oberti a totalement rejeté l'hypothèse de voir arriver le métro à Labège seulement en 2030, n'imaginant pas Toulouse Métropole ne pas respecter leur accord difficile à trouver par le passé.

"En juillet dernier, un accord financier a été conclu entre le Sicoval et Tisséo sur le projet mobilité, comprenant la connexion entre la ligne B et la troisième ligne de métro TAE. Cette année 2017 a été l'année de l'apaisement entre Toulouse Métropole et le Sicoval par cet accord en partie. On ne peut pas valider la conclusion de la commission d'enquête publique. Un tel choix déterrerait la hache de guerre" avait-il alors déclaré devant les médias à la mi-janvier.

Ce choix de Tisséo de ne pas suivre cette recommandation pour la révision de son PDU sera officialisé lors du prochain conseil syndical du réseau de transports en commun toulousain au début du mois de février.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :