Geneviève Fioraso quitte la présidence de l'IRT Saint Exupéry

 |  | 304 mots
Lecture 2 min.
Geneviève Fioraso était à la tête de l'IRT Saint Exupéry, à Toulouse, depuis mars 2019.
Geneviève Fioraso était à la tête de l'IRT Saint Exupéry, à Toulouse, depuis mars 2019. (Crédits : Rémi Benoit)
L'ancienne député et ministre socialiste vient d'annoncer son départ de la présidence de l'établissement de recherche notamment spécialisé dans l'aéronautique. Le nom de son remplaçant est en revanche encore inconnu pour le moment.

Il va y avoir (une fois de plus) du mouvement à la tête de l'IRT Saint Exupéry, après l'arrivée de Denis Descheemaeker comme directeur général, en novembre 2019L'établissement de recherche spécialisé dans l'aéronautique, l'espace et les systèmes embarqués a annoncé par voie de communiqué, le 21 décembre, le départ de sa présidente, Geneviève Fioraso.

Lire aussi : L'ancienne ministre Geneviève Fioraso prend la tête de l'IRT Saint-Exupéry

Aujourd'hui âgée de 66 ans, l'ancienne ministre socialiste de l'Enseignement supérieur et de la Recherche avait pris la tête de cette organisation en mars 2019, soit deux ans après la fin de son mandat comme députée de la première circonscription de l'Isère.

"C'est avec le sentiment du devoir accompli que je quitte la présidence de l'IRT Saint Exupéry, après deux ans d'un engagement intense et passionnant. Le travail engagé par mes prédécesseurs m'a permis de mener avec les administrateurs, les équipes et partenaires de l'IRT la transition vers une nouvelle phase voulue par l'Etat. Ce travail commun a abouti le 4 décembre dernier, dans un contexte de crise sectorielle sévère et inédit, à la signature avec le secrétariat général du programme des investissements d'avenir d'une convention engageant pour les cinq prochaines années l'Etat, les académiques, les industriels et les équipes de l'IRT dans une stratégie commune, au bénéfice de l'innovation industrielle par la recherche", a-t-elle notamment déclaré.

Par ailleurs, dans ce communiqué, les raisons du départ de Geneviève Fioraso ne sont pas précisées, tout comme le nom de son successeur.

Lire aussi : Depuis le B612, l'IRT Saint-Exupéry et les industriels planchent sur l'avion plus électrique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :