Stéphane Latouche futur directeur de la Banque de France en Occitanie

 |   |  269  mots
Maxime Maury, l'actuel directeur régional de la Banque de France, va prendre sa retraite.
Maxime Maury, l'actuel directeur régional de la Banque de France, va prendre sa retraite. (Crédits : Laurent Cerino / REA)
Au début du mois d'octobre, la Banque de France a décidé de nommer Stéphane Latouche comme le futur directeur de l'organisation en région Occitanie. À partir du 1er février 2019, il remplacera donc Maxime Maury, qui prendra sa retraite.

L'information est tombée il y a quelques jours. Stéphane Latouche sera le nouveau visage de la Banque de France dans la région Occitanie, à partir du 1er février 2019. Actuellement, l'homme âgé de 54 ans occupe déjà la fonction de directeur régional, mais au sein de la région des Hauts-de-France.

Il remplacera à ce poste Maxime Maury, qui part à la retraite. Une décision dont il avait fait part à la presse au courant du mois de septembre. Celui qui était auparavant directeur régional de la Banque de France dans l'Auvergne, occupait le poste depuis mars 2016. Il a notamment grandement œuvré à la restructuration du réseau de la Banque de France dans la région suite à la fusion entre les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Ancien conseiller financier d'ambassades français

De son côté, Stéphane Latouche est entré dans la Banque de France en tant que chef du service du surendettement en 1990 au sein de l'antenne de Clermont-Ferrand. Puis après avoir notamment occupé des postes de conseiller financier auprès des ambassades de France au Caire et à Mexico, il a pris la tête de la section départemental du Cher de la Banque de France entre 2006 et 2009. Par la suite, il a été directeur régional adjoint de l'Aquitaine de 2011 à 2014, année où il a commencé à dirigé l'antenne Nord-Pas-de-Calais Picardie à Lille.

Pour rappel, la Banque de France en région a notamment pour mission d'accompagner les personnes en situation de surendettement, mais elle soutient aussi et accompagne le tissu économique régional.

Lire aussi : Occitanie : Activité économique en hausse mais...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :