Bruno Even prend la tête d'Airbus Helicopters

 |   |  274  mots
Bruno Even prend la tête d'Airbus Helicopters à la place de Guillaume Faury, lui-même remplaçant de Fabrice Brégier.
Bruno Even prend la tête d'Airbus Helicopters à la place de Guillaume Faury, lui-même remplaçant de Fabrice Brégier. (Crédits : Airbus)
Airbus a nommé Bruno Even au poste de CEO d'Airbus Helicopters. Il succède à Guillaume Faury, le remplacement de Fabrice Bregier à la direction d'Airbus Commercial Aircraft.

C'est Bruno Even qui remplace donc à la tête d'Airbus Helicopters, Guillaume Faury le successeur de Fabrice Brégier. Âgé de 49 ans il était depuis 2015 CEO de Safran Helicopter Engines.

Bruno Even succède à Guillaume Faury, qui prendra lui la direction d'Airbus Commercial Aircraft "à partir de la semaine prochaine", précise le communiqué de presse. Guillaume Faury remplacera à ce poste Fabrice Brégier qui était également numéro 2 d'Airbus.

Bruno Even, lui, sera directement rattaché à Tom Enders, CEO d'Airbus, et rejoindra le comité exécutif à partir du 1er avril 2018.

"Je suis très heureux d'avoir pu attirer un dirigeant chevronné comme Bruno Even au sein d'Airbus. Ayant gravi très jeune les échelons au sein de Safran, Bruno Even se caractérise par une grande connaissance du secteur des hélicoptères, une forte orientation client ainsi qu'une solide expérience dans le domaine de l'ingénierie et des programmes. Il est le candidat idéal pour succéder à Guillaume Faury et continuer à développer nos activités dans un environnement de marché très exigeant", a déclaré Tom Enders dans un communiqué.

Après la pléiade de départs annoncés en 2017 ( Marwan Lahoud, directeur de la stratégie et de l'international d'Airbus, Charles Champion, le directeur de l'ingénierie, le départ à la retraite de John Leahy, le directeur commercial, ou plus récemment le directeur technique d'Airbus, Paul Eremenko, resté seulement 17 mois en poste, Ndlr), cette nomination rassurera peut-être même si le départ de Fabrice Brégier puis celui de Tom Enders programmé en avril 2019 marqueront incontestablement un tournant dans la vie du constructeur aéronautique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :