Grand Toulouse : le passage en communauté urbaine est officialisé

C'est le 24 décembre par arrêté préfectoral que le Grand Toulouse et ses 25 communes membres ont effectué leur mue. Pierre Cohen l'avait promis : adieu à la communauté d'agglomération, place désormais à la communauté urbaine. Outre une dotation de l'Etat plus importante, différentes compétences des communes (voirie, eau, déchet et urbanisme) atterrissent dans l'escarcelle de l'agglomération. « Nous avons désormais l'outil indispensable pour faire de notre agglomération une métropole qui compte en Europe. » Pierre Cohen affichait une large satisfaction le 24 décembre.

2 mn

C'est le 24 décembre par arrêté préfectoral que le Grand Toulouse et ses 25 communes membres ont effectué leur mue. Pierre Cohen l'avait promis : adieu à la communauté d'agglomération, place désormais à la communauté urbaine. Outre une dotation de l'Etat plus importante, différentes compétences des communes (voirie, eau, déchet et urbanisme) atterrissent dans l'escarcelle de l'agglomération.

« Nous avons désormais l'outil indispensable pour faire de notre agglomération une métropole qui compte en Europe. » Pierre Cohen affichait une large satisfaction le 24 décembre. Par arrêté préfectoral, Dominique Bur, le préfet de la Haute-Garonne venait d'officialiser le passage de la communauté d'agglomération du Grand Toulouse en communauté urbaine. L'objectif du nouveau maire de Toulouse était affiché depuis le début de sa campagne municipale : récupérer une plus grande dotation globale de fonctionnement (DGF) de l'Etat afin de financer les grands projets du programme socialiste, transports en tête. Le pactole sera toutefois moins conséquent que prévu. Les députés ont décidé de réduire cette DGF de 87 à 60 euros. Manque à gagner : 16 millions d'euros par an. L'aide supplémentaire de l'Etat s'élèvera donc à 25 millions d'euros. Pierre Cohen voit tout de même cette « victoire comme le fruit de huit mois de travail intense. » Une transformation qui suscite parfois l'inquiétude des petites communes. Philippe Guérin, maire PRG de Cugnaux et 5e vice-président du Grand Toulouse se déclare « satisfait, mais reste vigilant.» Neuf employés du service voirie de la commune travailleront désormais pour la communauté urbaine. Avec la perte de l'eau, de l'urbanisme, de la collecte des déchets et de la voirie, « ce sont les services qui font la qualité de vie des citoyens au quotidien qui sont transférés. Chaque commune devra se battre pour garder son identité. La question de la mobilité sera essentielle et devra profiter à chacune des 25 communes de l'agglomération. Certains projets comme celui de Montaudran sont peut-être en revanche moins indispensables. » La lutte d'influence entre Toulouse et ses communes environnantes peut commencer.


En savoir plus :


Les nouvelles compétences du Grand Toulouse :
- Voirie : trottoirs, pistes cyclables, ouvrages d'art, places publiques, entretien des trottoirs situés sur voirie départementale, permissions et règlement de voirie, entretien des chemins ruraux, parcs de stationnement.
- Eau : production et distribution d'eau, bornes incendie.
- Déchets : collecte, traitement et valorisation des déchets des ménages (ordures ménagères, déchets encombrants, déchets verts...) et déchets assimilés.
- Urbanisme : aménagement urbain, zac (zone d'aménagement concerté), zad (zones d'activités différées), plan local d'urbanisme et définition des zones à aménager, PAE (programme d'aménagement d'ensemble).

www.grandtoulouse.org

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.