« Une conférence du commerce et de l'artisanat à Toulouse dès janvier 2009 »

3 questions à Isabelle Hardy Adjointe au Maire, déléguée au commerce et à l'artisanat de ToulouseA quelques heures de Noël, la crise est-elle palpable ? Avez-vous des chiffres ?Nous n'avons pas de chiffres précis, nous avons seulement des tendances. En fait, on compte beaucoup sur les achats de dernières minutes. Pour l'heure, l'alimentaire de proximité tire son épingle du jeu. Cela marche bien aussi pour les services et le conseil, les boutiques de luxe résistent pour l'instant (il s'agit du secteur Croix-Baragnon ou de Victor Hugo).

2 mn

3 questions à Isabelle Hardy
Adjointe au Maire, déléguée au commerce et à l'artisanat de Toulouse

A quelques heures de Noël, la crise est-elle palpable ? Avez-vous des chiffres ?

Nous n'avons pas de chiffres précis, nous avons seulement des tendances. En fait, on compte beaucoup sur les achats de dernières minutes. Pour l'heure, l'alimentaire de proximité tire son épingle du jeu. Cela marche bien aussi pour les services et le conseil, les boutiques de luxe résistent pour l'instant (il s'agit du secteur Croix-Baragnon ou de Victor Hugo).


Les marchés réputés de Victor Hugo et des Carmes ne sont pas désertés, et le marché du Cristal (Boulevard de Strasbourg), l'un des moins cher de France, reste toujours attractif. En revanche, les marques de moyenne gamme, notamment pour le prêt à porter, connaissent des difficultés.

Quelle est la parade ?

Il faut surtout préserver les équilibres entre grandes surfaces en périphérie, commerces de quartiers et centre-ville. Notre ambition est de conserver le cœur de Toulouse comme premier pôle de commerce régional, c'est encore le cas, nous sommes en tête (environ 3.000 commerçants et artisans dans le centre-ville) face aux gros centres commerciaux de Labège, St Orens, Roques et Portet-sur-Garonne. La communication de la municipalité est axée sur le cœur de ville et les quartiers : richesse de l'offre, diversité, présence du commerçant indépendant. Nous avons fait des efforts sur l'animation à l'approche des fêtes (l'opération « lutins » réalisée avec la chambre des métiers et la chambre de commerce).

Avez-vous décidé de mettre en place certaines actions ?

Dans ce contexte, nous allons organiser une conférence du commerce et de l'artisanat avec la création d'un observatoire du commerce, tout cela se mettra en place en janvier 2009. La mairie, des acteurs du commerce local, de l'immobilier commercial et des chambres consulaires, notamment, travailleront ensemble à la coproduction de plusieurs livres blancs pour que le maire puisse prendre des décisions concrètes...

En savoir plus : www.toulouse.fr

En photo : Isabelle Hardy, adjointe au maire de Toulouse, déléguée au commerce et à l'artisanat.


2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.