La Caisse des Dépôts : au secours de l'économie locale

La Caisse des Dépôts (CDC) très sollicitée en 2008 a présenté le 15 décembre son bilan de l'année. La crise financière a donné au groupe public l'occasion de prendre une part plus importante dans le soutien aux collectivités et aux entreprises. Jacques Terrasse, directeur régional, annonce l'implication de la CDC Midi-Pyrénées dans le futur Fonds stratégique d'investissement (FSI).

3 mn

« Cette année, la Caisse des Dépôts a été exceptionnellement sollicitée, reconnaît Jacques Terrasse, le directeur régional du groupe public en poste depuis janvier 2006. La crise financière a changé la donne. Nous avons pris le relai d'un certain nombre d'opérateurs privés défaillants. Nous n'avions plus, par exemple, fait de prêts aux collectivités locales depuis 1981. Mais à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Pour 2008, la Caisse des Dépôts met 5 Mds€ à leur disposition : 2,5 Mds€ en adjudication auprès des banques et 2,5Mds€ via la Caisse elle-même qui distribue directement des prêts aux collectivités locales. Depuis le 6 novembre, une cinquantaine de prêts ont été signés en Midi-Pyrénées. Des prêts qui vont de quelques dizaines de milliers d'euros à plusieurs millions d'euros et qui concernent de toutes petites communes ou de grandes collectivités comme Albi ou le Grand Toulouse. La Caisse des Dépôts a plutôt bien vécu touts ces changements. D'autant que 2008, année d'élection municipale, a été l'occasion d'une remise à plat des plans stratégiques territoriaux. En 2009, la CDC investira plus fortement encore dans les infrastructures durables : assainissement, transport, énergie. »

Quant à la réorientation stratégique des missions de la CDC, Jacques Terrasse est revenu sur les quelques semaines très agitées qui ont suivi la faillite de Lehman Brothers. Rappellant que la « CDC s'est toujours exclue des investissements à risque, le directeur régional a expliqué comment la Caisse des Dépôts a dû recapitaliser (à hauteur de 2 Mds€) la banque Dexia, très fortement impliquée dans le financement des collectivités locales. La CDC a également apporté son soutien aux banques : 5 Mds€ au 15 octobre puis 5 Mds€ supplémentaires au 31 octobre, une participation potentielle, puisque les établissements bancaires n'ont pas sollicité pour l'instant ces possibilités de trésorerie. » La Caisse des Dépôts qui centralise et gère l'épargne sur livrets exonérée d'impôts (livrets A, Bleu, LEP) s'est également vue chargée de financer directement les crédits aux entreprises. 16,5 Mds€ ont été mis disposition des banques et 2 Mds€ à disposition d'Oséo.

Enfin la CDC sera gestionnaire du futur Fonds stratégique d'investissement (FSI) destiné à renforcer les fonds propres des PME de croissance, qui ne trouvent pas de financement sur le marché ou des entreprises stratégiques à capital vulnérable. «La création du FSI est maintenant une question de jours, confie Jacques Terrasse. Son directeur général doit être très prochainement nommé. Les directions régionales de la CDC auront un rôle décisif à jouer. Au même titre que le préfet, je serai amené à faire remonter les dossiers au niveau national. De mon côté, j'essaie de mettre en place une plateforme régionale sur le financement des entreprises. Un outil décisif pour les dossiers qui nécessitent des actions coordonnées. »

La CDC Midi-Pyrénées en 2008
-Activité prêts : (+30%) à 430 M€.
-Prêts en faveur de l'hébergement des populations fragiles (multiplié par 2) : 66M€
-Prêts exceptionnels aux collectivités locales : 70 M€

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.