Castres-Mazamet  : mille projets en attendant l'autoroute

 |   |  335  mots
À une heure de Toulouse, l'agglomération de Castres-Mazamet compte sur son positionnement santé et numérique pour développer son activité économique. Le futur hôpital, l'ouverture d'un hôtel d'entreprises et l'aménagement de la zac du Causse devraient créer de l'emploi... en attendant la construction de l'autoroute.


Castres a 1 000 projets et 1 problème : son accessibilité. Faites le test avec un Toulousain ; parlez lui de Castres et vous verrez... Trop loin, trop long et surtout, pas d'autoroute. Située à seulement 70 kilomètres de Toulouse, Castres paraît pourtant plus éloignée. La durée incertaine du trajet étant finalement plus pénalisante que le temps de trajet lui-même. Il faut aujourd'hui 1 h 15 pour rallier Castres à Toulouse. Ce n'est pas énorme mais l'existence d'une deux fois deux voies mettrait les deux villes à seulement 45 minutes. « C'est vital pour notre développement économique, estime Pascal Bugis, maire UMP de Castres et président de la communauté d'agglomération de Castres-Mazamet. Le bassin économique a réussi sa reconversion mais il est aujourd'hui en difficulté. Malgré tous nos efforts, il est difficile de convaincre des entreprises de venir s'implanter. La seule solution, c'est l'autoroute. Ou alors autant nous dire tout de suite "vous êtes condamnés" ». Très déterminé à faire valoir ses arguments et à affronter les opposants (le collectif RN 126 notamment), Pascal Bugis prépare le débat public qui aura lieu à la fin de l'année. Convaincu, avec les chambres consulaires, le conseil de développement du Pays d'Autan que c'est une question d'équité régionale et d'équilibre territorial, il a l'intention de se rapprocher du maire de Toulouse et des élus de la Haute-Garonne afin d'obtenir leur soutien.
En attendant, Castres compense son éloignement par son dynamisme. Castres-Mazamet Technopole soutient fortement le développement. L'association, fondée par la Communauté d'agglomération, la Chambre de Commerce, la Chambre de Métiers et les Laboratoires Pierre Fabre, positionne le territoire sur trois domaines : santé, numérique et chimie fine. Présidée par Philippe Leroux, la Technopole prépare l'hôpital du futur et poursuit l'aménagement de la Zac du Causse Espace Entreprises, un vaste territoire de 185 hectares. Dont l'un des principaux atouts est, faute d'autouroute, de se situer à 3 minutes de l'aéroport et de ses trois liaisons quotidiennes avec Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :