Aerospace Valley : un contrat de performance signé au Bourget pour le pôle de compétitivité

 |   |  605  mots
Aerospace Valley entre dans sa 2e phase. Créé en 2005, le pôle de compétitivité de l'aéronautique et du spatial, à cheval entre Midi-Pyrénées et Aquitaine, modifie sa stratégie et bénéficie de nouveaux objectifs, formalisés mardi 16 juin dans un contrat de performances établi avec l'Etat.Jean-Marc Thomas, président d'Aerospace Valley, Martin Malvy, président du conseil régional de Midi-Pyrénées et Alain Rousset, président de la région Aquitaine, ont tenu une conférence de presse commune le 16 juin sur le stand du pôle de compétitivité au salon aéronautique du Bourget.

Aerospace Valley entre dans sa 2e phase. Créé en 2005, le pôle de compétitivité de l'aéronautique et du spatial, à cheval entre Midi-Pyrénées et Aquitaine, modifie sa stratégie et bénéficie de nouveaux objectifs, formalisés mardi 16 juin dans un contrat de performances établi avec l'Etat.

Jean-Marc Thomas, président d'Aerospace Valley, Martin Malvy, président du conseil régional de Midi-Pyrénées et Alain Rousset, président de la région Aquitaine, ont tenu une conférence de presse commune le 16 juin sur le stand du pôle de compétitivité au salon aéronautique du Bourget. L'objectif : présenter les nouvelles orientations d'Aerospace Valley. Car après les premiers pas vient l'heure de la consolidation. Son président Jean-Marc Thomas a tout d'abord dressé un rapide bilan : « Aerospace Valley est le premier bassin d'emplois européen du secteur avec 120 000 emplois et 1 600 établissements. Il est reconnu comme une usine à projets : plus de 200 ont été labellisés. 41, dont celui de Tarmac Aerosave près de Tarbes, ont été défini comme structurants pour un montant d'un milliard d'euros. »

Avec ce contrat de performances, « une nouvelle phase débute pour Aerospace Valley. Nous nous engageons sur des résultats », poursuit Jean-Marc Thomas. Outre la poursuite de l'accompagnement de la R&D, cette feuille de route souhaitée par le gouvernement comprend le renforcement de l'animation et du pilotage stratégique du pôle. Parmi les objectifs définis : conforter la 1re place mondiale d'Aerospace Valley en aéronautique civile, renforcer la position d'excellence sur les systèmes embarqués, respecter une politique de développement durable, valoriser le potentiel d'innovation des entreprises, etc. « Nous voulons mieux accompagner les PME et nous développer à l'international, reprend Jean-Marc Thomas. Les prochaines étapes seront le Brésil, la Chine, la Californie. Par ailleurs, la formation ne doit pas être délaissée. » Une cartographie des écoles doit prochainement être mise en place. Au total, ce contrat de performance prévoit 8 grands objectifs assortis d'indicateurs de résultats convenus avec les pouvoirs publics. En contrepartie, l'Etat et les collectivités locales s'engagent sur un soutien financier.

Les deux présidents de région ont aussi évoqué la conjoncture économique complexe. « Dans cette période difficile nous pouvons être satisfaits », note Martin Malvy. Ajoutant que « si Airbus tient le coup, ce n'est pas le cas de tout le monde, notamment des PME fragilisées ». Et rappelant que « la Région a multiplié les actions ces dernières années. Depuis 2000, nous avons consacré plus de 130 millions d'euros à la filière aéronautique et au pôle de compétitivité Aerospace Valley. » Alain Rousset, président de la Région Aquitaine, a lui appelé « à une franchise totale des donneurs d'ordres » et regretté que « les PME ne soient pas assez puissantes pour être incontournables sur la dévolution des plans de charge ».

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a signé ce contrat en présence des présidents de région, de Jean-Marc Thomas et de Pierre Cohen, maire de Toulouse. Quelques heures avant le vote de la loi de programmation militaire, Hervé Morin a rappelé « la mise en place d'un bureau pour que les PME bénéficient d'un accès plus facile à la Direction générale de l'armement ».

Après avoir visité plusieurs stands de PME midi-pyrénéennes, Martin Malvy a par ailleurs annoncé le lancement de nouveaux appels à projets : un premier pour développer les applications de la navigation par satellite, le second, Electra 2009, sur la thématique de l'avion plus électrique.

En savoir plus :

- www.aerospace-valley.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :