« Ne touchez pas à mon IUT ! »

Pour la 3e fois en deux semaines, les étudiants des IUT ont manifesté le 9 décembre dans les rues de Toulouse. Ils craignent un démantèlement de leurs filières.A Toulouse, qui compte 5.000 étudiants en IUT, la mobilisation s'amplifie. Sur les banderoles, on pouvait lire "La LRU tue", "Ne touchez pas à mon IUT", "IUT en danger" ou "LRU = liquidation rapide des universités", Les étudiants, vêtus de noir, scandaient "Sauvons les IUT".

1 mn

Pour la 3e fois en deux semaines, les étudiants des IUT ont manifesté le 9 décembre dans les rues de Toulouse. Ils craignent un démantèlement de leurs filières.

A Toulouse, qui compte 5.000 étudiants en IUT, la mobilisation s'amplifie. Sur les banderoles, on pouvait lire "La LRU tue", "Ne touchez pas à mon IUT", "IUT en danger" ou "LRU = liquidation rapide des universités", Les étudiants, vêtus de noir, scandaient "Sauvons les IUT". Ils venaient principalement de l'IUT Paul Sabatier, mais il y avait des délégations de Blagnac, Castres et Tarbes pour dénoncer les risques que la loi relative à l'autonomie des universités (LRU) fait peser selon eux sur leur filière.
Les étudiants, qui se sont déjà mobilisés à deux reprises la semaine dernière avec les responsables des instituts universitaires de technologie (IUT), estiment que « les budgets et l'intégrité des diplômes sont menacés ». La porte-parole toulousaine, Juliette Bougeault, 2e année en information et communication résume la situation : « La mobilisation ne faiblit pas, le gouvernement reste sourd. Si rien n'est fait, la colère pourrait faire tache d'huile au plan national ».
Une nouvelle action sera organisée demain en centre-ville et un concert de soutien aux étudiants est annoncé pour jeudi 11 décembre au soir.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.