Les entreprises en Haute-Garonne : les patrons anticipent un net ralentissement en 2009

 |  | 769 mots
Lecture 4 min.
Claude Terrazzoni, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse (CCIT) et Chantal Boucher, directrice régionale de la Banque de France ont présenté une enquête conjointe « Conjoncture économique des entreprises de la Haute-Garonne ». L'étude menée auprès de 1700 entreprises confirme que l'impact de la crise économique et financière n'a commencé à se faire sentir qu'à la fin 2008. Les patrons projettent une baisse drastique de la demande en 2009 ainsi qu'un net ralentissement de l'emploi salarié. - 2008, année préservée

Claude Terrazzoni, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse (CCIT) et Chantal Boucher, directrice régionale de la Banque de France ont présenté une enquête conjointe « Conjoncture économique des entreprises de la Haute-Garonne ». L'étude menée auprès de 1700 entreprises confirme que l'impact de la crise économique et financière n'a commencé à se faire sentir qu'à la fin 2008. Les patrons projettent une baisse drastique de la demande en 2009 ainsi qu'un net ralentissement de l'emploi salarié.

- 2008, année préservée
En 2008, les entreprises de la Haute-Garonne sont parvenues à maintenir le taux de croissance de leur chiffre d'affaires, avec une progression de 5,3% par rapport à 2007. 47% des chefs d'entreprise ont affiché une augmentation de leur CA, contre 56% en 2007. 28% d'entre eux ont subi une baisse d'activité. L'industrie, les services et le commerce ont fait preuve de dynamisme au contraire des secteurs de l'immobilier et de la construction. L'Observatoire économique de la CCI constate que la hausse du chiffre d'affaires croît avec la taille de l'entreprise et que 2008 a été assez défavorable pour les TPE. Le ralentissement de l'activité a été sensible à partir du dernier trimestre 2008 avec des conséquences déjà sensibles sur l'emploi. En 2008, les effectifs ont continué à progresser : +1,4% (contre 3,5 % en moyenne entre 2004 et 2007).

- 2009, année inquiétante
Les chefs d'entreprises s'attendent à une baisse significative de leur volume d'affaires. 46% d'entre eux sont optimistes au sujet de l'avenir de leur entreprise (en baisse de 16 points par rapport à l'enquête précédente). 17% des dirigeants sont inquiets. Concernant l'emploi, moins d'un dirigeant sur six prévoit une hausse des effectifs de son entreprise en 2009. L'industrie, le BTP et le commerce devraient voir leurs effectifs baisser de 0,5 à 1%.

- L'industrie
En croissance continue depuis 2002, l'activité industrielle a continué à s'accélérer en 2008 (+9,3%). « En particulier grâce au secteur aéronautique et spatial, note Alain Di Crescenzo, président de la commission animations industrielles et services aux entreprises. Et dans une moindre mesure grâce aux équipements électriques et électroniques. En revanche on note un décrochage entre la croissance du CA et l'emploi. L'industrie n'a pas créé d'emploi». Selon l'étude, les effectifs de l'industrie sont en effet en baisse et cette chute devrait se poursuivre en 2009 : les intentions d'embauche sont très réduites et le recours à l'intérim se raréfie. A noter le bilan positif dans les industries agricoles et alimentaires. La branche enregistre une hausse de son CA de 2,8% même si les marges s'érodent assez nettement. Le secteur devrait connaître une reprise de l'emploi.

- Construction-immobilier
« On aurait s'attendre à un atterrissage en douceur, on a eu un crash » lance Thierry Dumas, premier vice-président en charge de l'appui aux entreprises, en commentant les résultats de l'enquête sur le secteur dont les effectifs ont commencé à reculer (-1%). La promotion immobilière semble entrer dans une période de récession. Les chefs d'entreprise tablent sur une contraction de l'activité de 2,5%. Le gros œuvre en particulier a vu son activité décrocher, directement impacté par la chute de la construction neuve de logements. Les entrepreneurs souffrent d'un sévère manque de visibilité sur l'activité à court terme. « Cela dit, explique Thierry Dumas, depuis quelques semaines nous constatons un frémissement et le Salon de l'immobilier de Toulouse a été assez positif. La baisse des taux et la loi Scellier Carrez doivent faire leur effet. A long terme je ne suis pas inquiet car Midi-Pyrénées continue d'accueillir 18000 personnes chaque année. Et il va bien falloir les loger. »

- Les services
« 2008 a été une nouvelle année de croissance (+4,7%° pour un secteur qui emploie 1 salarié sur 4) en Haute-Garonne, note Patrick Igon. Après 6 années consécutives de forte croissance, 2009 pourrait marquer un repli. Un coup de frein est notamment attendu pour les TPE qui ne disposent pas d'une trésorerie pléthorique ».
En 2009, seules les activités du secteur du conseil pourraient vraiment résister

- Disparités géographiques
Plus l'on s'éloigne de Toulouse, plus les difficultés économiques sont marquées. L'étude de l'Observatoire économique note que l'activité de la Haute-Garonne a été principalement portée en 2008 par le Grand Toulouse et la couronne urbaine. Le Comminges est particulièrement affecté par cette tendance. Ce qui n'était pas el cas les années précédentes.

- Prévisions pour 2009
Claude Terrazzoni qui refuse absolument de sombrer dans le pessimisme estime cependant qu'en raison de la crise qui va toucher « le transport aérien, on subira la vraie crise en 2010 ».

En photo : les chefs d'entreprises très attentifs ce matin à la CCIT (photo Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :