Commerce : Toulouse choisit la semaine du 22 au 28 avril pour les soldes flottants

 |   |  387  mots
La loi de modernisation de l'économie du 4 août 2008 a modifié le régime des soldes. Leur durée a été réduite de 6 à 5 semaines pour les deux périodes habituelles. En contrepartie, les commerçants sont désormais libres d'instaurer deux semaines de soldes complémentaires, appelés soldes flottants, en choisissant les dates à leur convenance. La Ville de Toulouse les incite à opter pour une période allant du mercredi 22 au mardi 28 avril. « Les grands magasins ont déjà choisi ces dates, explique Isabelle Hardy, adjointe au maire, déléguée au commerce et à l'artisanat de Toulouse.

Nous voulons profiter de l'effet de ces locomotives commerciales. »

« Rappelons qu'il n'y a aucune obligation, poursuit Isabelle Hardy. Chaque commerçant est libre de choisir les dates à sa guise, les deux semaines peuvent être consécutives ou non. Mais dans le cadre de la concertation au sein du Conseil départemental du commerce (CDC), nous les incitons à organiser la première semaine de ces soldes complémentaires du mercredi 22 au mardi 28 avril. Il faut impérativement qu'elles se terminent un mois avant la prochaine période de soldes nationales, du 24 juin au 28 juillet. » L'adjointe au maire explique ce choix : « La plupart des grandes enseignes, comme Virgin ou les Galeries Lafayette, ont choisi cette période. Elles peuvent aisément communiquer sur le sujet et ainsi attirer les clients. Ce n'est pas le cas des commerçants indépendants, qui n'ont pas les mêmes moyens financiers et de communication. Voilà pourquoi nous les incitons à organiser leurs soldes lors de la même période, du 22 au 28 avril. » Isabelle Hardy estime également que « cette loi va rendre les choses illisibles pour les consommateurs ». Elle appelle donc à l'uniformisation, pour plus de clarté. Une seconde semaine de soldes complémentaires aura lieu lors du second semestre.

Ces soldes flottants permettront peut-être aux commerçants de se refaire après des démarques décevantes pendant l'hiver. Selon une enquête menée en février par la Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse, 88% d'entre eux jugeaient leur chiffre d'affaires « pas ou peu satisfaisants ». « Nous sommes en plein recul, confirme Isabelle Hardy. Certains secteurs sont plus touchés, c'est surtout vrai pour l'habillement. »

L'adjointe au maire travaille également sur l'Observatoire du commerce. « Il est en cours de constitution à l'échelle de la ville », explique Isabelle Hardy. La mairie, des acteurs du commerce local, de l'immobilier commercial et des chambres consulaires, notamment, travailleront ensemble à la coproduction de plusieurs livres blancs.

En savoir plus :

- www.toulouse.fr

- www.toulouse.cci.fr

- Les commerçants qui souhaitent participer à ces soldes de printemps doivent se déclarer en préfecture avant le 21 mars. http://telesoldes.dgccrf.bercy.gouv.fr et www.pme.gouv.fr

En photo : Avec la nouvelle loi de modernisation de l'économie, la durée des soldes ne change pas mais leur répartition dans l'année est modifiée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :