Les meubles Modularche cartonnent

 |   |  467  mots
Le concepteur designer Philippe Mas a créé une gamme de meubles d'exposition en carton. Écologique, solide et peu onéreuse, cette matière première a également séduit Coca-Cola, Pôle Emploi ou le CNRS pour leurs présentoirs sur les salons et foires professionnelles.Du mobilier d'entreprise et d'exposition en carton ? Cela peut paraître fragile, mais visiblement, le business plan de Modularche est tout ce qu'il y a de plus solide. Basée à Blagnac, cette jeune société a été fondée par Philippe Mas, un concepteur designer qui connaît bien l'industrie du carton.

Le concepteur designer Philippe Mas a créé une gamme de meubles d'exposition en carton. Écologique, solide et peu onéreuse, cette matière première a également séduit Coca-Cola, Pôle Emploi ou le CNRS pour leurs présentoirs sur les salons et foires professionnelles.

Du mobilier d'entreprise et d'exposition en carton ? Cela peut paraître fragile, mais visiblement, le business plan de Modularche est tout ce qu'il y a de plus solide. Basée à Blagnac, cette jeune société a été fondée par Philippe Mas, un concepteur designer qui connaît bien l'industrie du carton. En un an, il a développé une gamme de produits modulables et écologiques, qu'il propose aujourd'hui à toutes les entreprises qui cherchent à marquer leur conscience environnementale. Coca-Cola, le Pôle Emploi, le syndicat des produits laitiers, le CNRS et même l'hôtel Crowne Plaza de Toulouse figurent ainsi parmi les premiers clients de Modularche. Cette année, ses produits seront également visibles dans le carré VIP du Toulouse Handball Club.

Le mobilier en carton possède en effet de nombreux avantages. Légère et bon marché, cette matière « recyclée et recyclable rapidement demande peu d'eau et d'énergie pour être transformée, et si quelqu'un l'abandonne en pleine nature, elle se dégrade en une quinzaine de jours » note Philippe Mas.

Pour autant, ce dernier reconnaît qu'il y a encore « des doutes de la part des clients sur la résistance du carton », que sa showroom rue Saint-Luc à Toulouse sert à dissiper en invitant chacun à découvrir qu'un meuble en carton peut être très solide. Grâce à une conception particulière du meuble, un tabouret a ainsi pu résister à un poids supérieur à 130 kg ! Quant à la durée de vie de la gamme, elle varie selon qu'il s'agit « d'un meuble de contact, comme un canapé, qui peut durer une dizaine de salons, ou d'un meuble d'exposition » poursuit Philippe Mas. Le prix de l'équipement varie également, « selon le nombre de meubles fabriqués : à partir de 10 exemplaires, un tabouret vaut par exemple entre 12 et 15 € », un seuil qui lui permet alors d'être plus compétitif qu'un meuble Ikéa.

Après un an passé à concevoir et affiner ses produits, Philippe Mas compte se consacrer en 2011 « au développement commercial de Modularche » et espère atteindre un chiffre d'affaires d'environ 100.000 €. Après le mobilier d'entreprise et de salons, la petite société de Blagnac compte ainsi s'ouvrir au grand public, en investissant par exemple le marché du mobilier pour la petite enfance, dans les crèches et les écoles. Un bon moyen, selon Philippe Mas, « de communiquer auprès des enfants sur le développement durable ».

Simon Castéran


En savoir plus :

- http://modularche.free.fr

En photo : Philippe Mas, concepteur designer des meubles Modularche (© DR)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :