Le Club des Entreprises Partenaires devient "Ambition Toulouse 21"

 |   |  493  mots
Le Club des Entreprises Partenaires, fondé en 2008 pour soutenir la candidature de la ville de Toulouse au titre de Capitale européenne de la culture en 2013, poursuit son chemin sous une nouvelle identité. Son président Tom Enders, également président d'Airbus, a dévoilé mardi 22 juin la nouvelle stratégie de l'association. « On n'a pas gagné, mais on a décidé de continuer ! », a déclaré mardi 22 juin Claude Terrazzoni, le président de la CCI de Toulouse, à l'issue de l'assemblée générale qui a rebaptisé le Club des Entreprises Partenaires en "Ambition Toulouse 21".

Le Club des Entreprises Partenaires, fondé en 2008 pour soutenir la candidature de la ville de Toulouse au titre de Capitale européenne de la culture en 2013, poursuit son chemin sous une nouvelle identité. Son président Tom Enders, également président d'Airbus, a dévoilé mardi 22 juin la nouvelle stratégie de l'association.

« On n'a pas gagné, mais on a décidé de continuer ! », a déclaré mardi 22 juin Claude Terrazzoni, le président de la CCI de Toulouse, à l'issue de l'assemblée générale qui a rebaptisé le Club des Entreprises Partenaires en "Ambition Toulouse 21". Un nouveau nom pour un nouveau programme, fruit d'un an et demi de travail et de réflexions sur le devenir de ce club, né en 2008 pour soutenir les ambitions de Toulouse au titre de Capitale européenne de la Culture en 2013, et qui avait alors réuni plus de 200 entreprises.

Tom Enders, président d'Airbus et président du club, en a présenté les perspectives nouvelles : « Ambition Toulouse 21 est un enfant sur des épaules de géants... Nous souhaitons pour elle un avenir à la mesure des enjeux du XXIe siècle en matière d'innovation, de diversité, de culture et d'environnement urbain. Nous avons la volonté d'être des partenaires attentifs aux préoccupations de la cité. »

21 comme XXIe et comme agenda 21... La nouvelle identité du club affirme une volonté forte de s'inscrire dans le développement et le rayonnement de la métropole toulousaine. La nouvelle stratégie s'appuie sur quatre grands axes : la diversité, l'innovation, la culture et l'urbanisme. Pour ce faire, Ambition Toulouse 21 met en œuvre des groupes de travail et des partenariats avec les collectivités et les acteurs majeurs du territoires. Il s'agira ainsi par exemple de prendre part au dispositif de réflexion de la Fabrique urbaine organisé par la Ville. De faire avancer avec la mairie de Toulouse la réflexion sur la diversité et les discriminations. De soutenir l'innovation en participant à la Novela, le Festival des savoirs partagés. Ou encore d'investir le domaine culturel.

« Les décisions que nous prenons ont des incidences immédiates sur des milliers de familles qui vivent ici à Toulouse et en Midi-Pyrénées. Les entreprises ont toutes individuellement une responsabilité importante. Je serais heureux que de nombreuses entreprises se joignent à ce projet afin de lui donner du sens et de la cohérence, en vue de restituer à nos enfants un territoires sur lequel ils puissent grandir sereinement et s'ouvrir au monde », a conclu Tom Enders.

Cécile Chaigneau

En savoir plus :
- Le conseil d'administration : Airbus, Akerys, ATR, Caisse d'Épargne, CCIT, Decathlon, DV Construction, EDF, GDF Suez, Groupe Scopelec, La Poste, Sanofi Aventis France, Tisséo-SMTC, Véolia Environnement.
- Sont aussi adhérentes : Clos des Potiers, CNES, Cogedim, GL Events Services, Hima 360, PACFA, SHEM SA, SOTEC Ingénierie.

En photo : un nouveau départ pour les entreprises réunies au sein du club "Ambition Toulouse 21" (© Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :