Grand Emprunt : Toulouse veut un Institut de recherche technologique

 |   |  402  mots
Le groupe de travail chargé de dresser les perspectives du futur Grand Emprunt a présenté, le 20 avil, le résultat de son travail. Associant les dirigeants des cinq principales entreprises industrielles de Midi-Pyrénées, le pôle de compétitivité Aerospace Valley et plusieurs grands laboratoires publics de recherche, ce groupe a défini les contours d'un Institut de recherche technologique sur le site de l'Aerospace Campus.

Montant de l'investissement sur 10 ans : 1 milliard d'euros.

Au cours des trois dernières années, ce groupe de réflexion s'est concerté avec les deux autres pôles de compétitivité de Midi-Pyrénées, Agrimip Innovation et Cancer-Bio-Santé. Le fruit de ce travail vient d'être présenté au préfet de Région et aux représentants du Conseil régional, du Conseil général de Haute-Garonne et de la Communauté urbaine de Toulouse. « Les propositions faites s'articulent autour de deux grands besoins en recherche technologique pour l'aéronautique, l'espace et les systèmes embarqués, domaines dans lesquels le gouvernement a reconnu le caractère mondial du pôle Aerospace Valley, » indique la préfecture de Région dans un communiqué.

Le groupe de travail appelle à la création d'un Institut de recherche technologique sur le site du futur Aerospace Campus, dans le quartier toulousain de Montaudran. Cet « ensemble cohérent pour l'innovation et la création d'emplois » permettrait « un renforcement des laboratoires de recherche existants, en science fondamentale et en science de l'ingénieur, ainsi que la création de deux grandes plateformes de recherche sur les systèmes, intégrant des équipements lourds permettant de mettre au point de nouveaux produits ou de nouveaux procédés. Ces plateformes seraient centrées sur les micro-nanosystèmes et sur l'intégration des systèmes. » Le projet prévoit également « des open-spaces et un hôtel d'entreprises pour l'accueil de projets et des start-up technologiques, et un vaste ensemble immobilier industriel capable d'accueillir à terme 5.000 à 10.000 emplois. »

Le montant de l'investissement sur 10 ans est en l'état estimé à 1 milliard d'euros. « Il permettrait également de donner un contenu ambitieux au projet d'Aerospace Campus qui est déjà engagé avec la réalisation de l'Espace Clément Ader, financé dans le cadre du contrat de projet État-Région et dont l'architecte sera choisi dès l'automne prochain », indique le groupe de travail. Chercheurs et industriels vont dorénavant poursuivre le travail engagé autour d'équipes-projets en attendant que le gouvernement définisse clairement les règles du Grand Emprunt.

Le nouveau président du Pôle de recherche et d'enseignement supérieure (PRES) Université de Toulouse, Gilbert Casamatta, a affirmé son soutien à ce projet. Il a également affirmé que le PRES, les universités et les grandes écoles sont « en ordre de marche face aux enjeux du Grand Emprunt ».

Mikaël Lozano

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :