Dominique Baudis, tête de liste UMP aux Européennes, veut « recréer une dynamique à droite »

 |   |  812  mots
L'UMP a désigné le 24 janvier ses têtes de listes pour les élections européennes de juin. Pour le Sud-Ouest (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Aquitaine), c'est le président de l'Institut du Monde Arabe, Dominique Baudis, qui a été désigné. L'ancien maire de Toulouse fait ainsi son retour en politique après 8 ans sans mandat.Vous allez mener la liste UMP pour les élections Tête de liste UMP. Pourquoi ce retour à la vie politique ?

L'UMP a désigné le 24 janvier ses têtes de listes pour les élections européennes de juin. Pour le Sud-Ouest (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Aquitaine), c'est le président de l'Institut du Monde Arabe, Dominique Baudis, qui a été désigné. L'ancien maire de Toulouse fait ainsi son retour en politique après 8 ans sans mandat.

Vous allez mener la liste UMP pour les élections Tête de liste UMP. Pourquoi ce retour à la vie politique ?
Beaucoup de gens à Toulouse et en Midi-Pyrénées m'ont demandé de m'engager dans ce combat. L'idée de représenter le Sud-Ouest en Europe est une mission qui me passionne.

Depuis quand envisagez-vous de vous présenter à nouveaux aux suffrages des électeurs ?
Depuis l'automne dernier. Il faut exorciser la spirale de l'échec dans laquelle se trouve la droite du Sud-Ouest. Nous avons perdu les élections municipales, les élections cantonales, les législatives, ça fait beaucoup...Il faut essayer de recréer une dynamique. Le Sud-Ouest doit montrer sa diversité or aujourd'hui la région est un peu « monocolore ». Le PS ne doit pas contrôler l'ensemble des collectivités locales et territoriales.

Qui figurera sur votre liste ?
Je vais la constituer dans les semaines qui viennent et je vais pour cela consulter beaucoup de monde en Midi-Pyrénées, en Aquitaine et en Languedoc-Roussillon. La liste qui comprendra 10 candidats et 10 suppléants devra veiller à la parité homme-femme ainsi qu'à la diversité de génération et d'origine.

Sur quels thèmes allez-vous mener cette campagne ?
Les jours qui viennent vont être consacrés à l'élaboration d'un projet détaillé mais j'ai un objectif : rendre l'Europe aux citoyens. Les citoyens et leurs élus doivent reprendre le pouvoir qui a souvent été abandonné aux technocrates. Ceux-ci font très bien leur travail mais ils n'ont pas été élus. J'espère donc une participation forte le jour du scrutin. Moins de la moitié des citoyens s'étaient déplacés en 2004. On ne peut pas en même temps dire 'il n'y a pas assez de démocratie en Europe' et ne pas aller voter !

Quels sont les dossiers majeurs que les futurs députés européens auront à gérer ?
Trois grands défis nécessitent d'être traités au niveau européen : le dérèglement climatique (avec la conférence sur le climat qui aura lieu à Copenhague fin 2009), la régulation de la mondialisation financière qui a précipité le monde entier dans la crise et la construction de la paix au Proche-Orient. Sur ce point, tout le monde sait que la solution c'est la coexistence d'un Etat israélien et d'un Etat palestinien, tous deux garantis dans leurs frontières et leur sécurité. La France peut, sur ce point, jouer un rôle d'impulsion. Mais surtout l'Europe, qui a conservé dans la région tout son crédit, a un rôle majeur à jouer.

L'Europe est-elle à la hauteur de la crise économique ?
L'Europe a réagi vite. Le président de la République a aussitôt réuni l'Eurogroupe puis les 27 pays membres de l'UE pour adopter une position commune. Et il va falloir suivre avec attention la réunion du G20 qui aura lieu à Londres en avril. A cette occasion, il faut fixer des règles et dans ce domaine l'Europe a un rôle moteur à jouer. La liberté c'est bien mais il n'y a pas de liberté sans règles. L'Europe est la première puissance économique mondiale et avec 500 millions de membre, elle doit se faire entendre.

Comment allez-vous organiser votre campagne qui va se jouer dans trois régions ?
Je vais beaucoup circuler. Je serai à Bordeaux la semaine prochaine et à Montpellier la semaine suivante pour rencontrer les principaux acteurs économiques, sociaux, culturels, politiques.

En savoir plus :

-Les autres têtes de liste UMP : Michel Barnier (Ile-de-France) également responsable de la campagne au niveau national ; Joseph Daul (Est) ; François Grossetête (Sud-Est); Jean-Pierre Audy (Centre) ; Christophe Béchu (Ouest) ; Dominique Riquet (Nord-Ouest).
Dans le Sud-Ouest, l'UMP espère emporter 3 sièges contre 2 en 2004.

-Le PS désignera ses candidats en février. Le socialiste Kader Arif a annoncé son intention de se porter candidat pour le Sud-Ouest.

-Le Modem dévoilera sa liste le 8 février.

- Les Verts ont désigné leurs têtes de liste le 18 janvier. José Bové représentera la formation écologiste dans le Sud-Ouest.

- Les élections européennes auront lieu du 4 au 7 juin 2009 dans les 27 pays membres de l'UE. 736 députés seront élus. En France le scrutin se déroulera le dimanche 7 juin. Les Français éliront 72 députés qui siégeront durant 5 ans au Parlement européen.

En photo : Ce matin, dans les rues de Toulouse, Dominique Baudis, tête de liste UMP aux Européennes pour la région Sud-Ouest (photo Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :