Décideur de l'année 2009 : Samir Rizk, GA

 |   |  1379  mots
Président du directoire de GA, le groupe spécialisé dans la promotion, la construction, la rénovation et la gestion d'immobilier d'entreprises, Samir Rizk s'est vu décerné le prix du Décideur de l'année 2009.Son groupe est très ancien mais lui est un homme de son temps ! Samir Rizk, à la tête de GA depuis 1996, a structuré toute son action autour deux valeurs qui montent : développement durable et management participatif.

Président du directoire de GA, le groupe spécialisé dans la promotion, la construction, la rénovation et la gestion d'immobilier d'entreprises, Samir Rizk s'est vu décerné le prix du Décideur de l'année 2009.

Son groupe est très ancien mais lui est un homme de son temps ! Samir Rizk, à la tête de GA depuis 1996, a structuré toute son action autour deux valeurs qui montent : développement durable et management participatif. Deux piliers de la stratégie de l'entreprise, deux raisons également qui font qu'aujourd'hui Samir Rizk, 58 ans, apparaît en Midi-Pyrénées comme le Décideur de l'Année.

Quand en septembre 2009, il signe avec Jean-Louis Borloo une charte du développement durable, GA acquiert une visibilité médiatique qui donne une nouvelle dimension à l'entreprise toulousaine. Et qui positionne le groupe dans la cour des grands de la construction face à Bouygues, Vinci ou Eiffage.

« Entreprise d'ingénieurs » comme l'appelle Samir Rizk, GA est la seule aujourd'hui sur le marché à proposer une solution de construction complète (de la construction à la maintenance du bâtiment) doublée d'une offre pointue dans le domaine de la consommation d'énergie. Avant les principaux opérateurs du secteur, Samir Rizk a placé son entreprise dans l'orbite du bâtiment vert. Une intuition qui lui donne aujourd'hui une longueur d'avance et un sens du business reconnu dans le secteur. « Samir Rizk a un grand pouvoir d'analyse, estime Robert Dagrassa, président de GA Entreprise. Il l'a montré à chaque étape importante pour l'entreprise. »

C'est en 1987 que Samir Rizk intègre GA. Il est directeur de la stratégie avant de devenir directeur général en 1996 puis président du directoire en 2007. Diplômé de l'École Polytechnique et de l'École Nationale des Ponts et Chaussées, ce Libanais d'origine débute sa carrière à Beyrouth en 1974 pour le groupe de BTP Freyssinet. Un poste qu'il doit quitter rapidement en raison de la guerre au Liban. Après un passage en Syrie puis en Arabie Saoudite, il espère rentrer mais la guerre contrecarre ses plans. Il rencontre alors René Soum, l'ancien directeur général de GA, « un homme remarquable, avec des valeurs humaines très fortes », confie Samir Rizk. Vingt-deux ans plus tard, il fait tout pour maintenir ces valeurs vivantes. « C'est un homme d'une grande loyauté, d'une rigueur absolue et qui place l'humain et la parole donnée au cœur de ses actions, estime Robert Dagrassa. C'est sous son impulsion qu'en 2003, GA a ouvert son capital aux salariés et c'est une de ses meilleures idées ! » 114 salariés, dont de nombreux techniciens et ouvriers, sont désormais actionnaires. « Nous tenons, explique Samir Rizk, à ce que les salariés soient associés au succès de l'entreprise. S'il y a création de richesse dans le groupe, c'est grâce à eux. » Une vision humaniste de l'entreprise doublée d'un management participatif. Les résultats sont là, résumés par une anecdote racontée par Samir Rizk : « Il y a un an, le médecin du travail, après avoir reçu tous les salariés, m'a dit qu'il n'allait sans doute pas revenir de sitôt. Ajoutant, personne n'est stressé chez vous ! » Samir Rizk est toujours très modeste mais cette réflexion-là, l'a vraiment rendu fier ! Salariés heureux et réussite business, c'est le cocktail réussi du Décideur de l'Année.

Repères
- Siège social : Toulouse
- Création : 1875
- 411 salariés (25% de cadres, 25% d'employés-techniciens, 50% d'ouvriers du bâtiment)
- 5 usines
- 11 millions de m2 construits ces 30 dernières années
- CA 2009 prévu : 150 M€. CA juin 2007/juin 2008 : 207 M€
- Entre 20 et 25% du CA dans des projets toulousains
- Capital : 60% détenu par le fonds d'investissement dédié à l'immobilier géré par Perella Weinberg Partners (PWP), 40 % par les salariés
- 114 salariés actionnaires (dirigeants, cadres, techniciens et ouvriers) avec une moyenne d'âge de 39 ans.
- www.ga-sa.fr

Les nominés


- Patrick Razat, président du directoire de Mecahers Group
Ses principaux clients s'appellent Airbus, Latelec, Air France, Europcopter ou Latécoère. A 46 ans et quatre ans après avoir repris l'entreprise de son père, Patrick Razat est l'un des dirigeants de PME les plus entreprenants du moment. Il a pourtant pris la tête de l'entreprise Mecahers (mécanique, tôlerie, composites) au pire moment. Deux ans avant le lancement de l'opération Power 8, le plan de réduction des coûts d'Airbus qui impose à tous ses sous-traitants une restructuration en profondeur. « J'ai tout fait pour que Mecahers demeure un sous-traitant de rang 1, explique Patrick Razat, avec le rachat de la société TCH et une prise de participation de 25% dans Techni-Production. »
En 2009, Mecahers créé Aviacomp, une société commune avec Sogeclair, l'entreprise de Philippe Robardey, président du Medef 31. La société spécialisée dans l'ingénierie, l'industrialisation et l'aménagement de cabines doit permettre à Mecahers de devenir un acteur qui compte dans le domaine des aérostructures. Pour s'adapter à la nouvelle organisation du travail dans l'aéronautique, Patrick Razat fait aussi le choix de s'implanter en Tunisie. En 2008, il créé avec SOTIP une société low-cost: TMIS (meubles électriques et sous-ensembles). En 2009, Mecahers confirme cette stratégie. L'entreprise de Launaguet (31) est sélectionnée au même titre que Figeac Aero pour s'installer sur le futur parc aéronautique tunisien d'Aerolia, la filiale aérostructures d'EADS.
En plus de se positionner sur les marchés d'avenir, Patrick Razat modifie la gouvernance de l'entreprise familiale. En 2008, il ouvre son capital au fond d'investissement Aerofund (ACE Management), fusionne les différentes filiales du groupe et devient Mecahers Group, une SA à directoire et conseil de surveillance de plus de 150 salariés.
Le groupe semble aujourd'hui avoir été mis en ordre de marche pour de futures batailles. La principale reste le maintien des carnets de commande. En 2009, Mecahers, qui devrait maintenir son CA au niveau de celui de 2008 (25 M€), a dû licencier. Signe que s'il est prometteur à long terme, le marché aéronautique est plus incertain qu'auparavant.
www.mecahers.fr

- Philippe Chausson, PDG de Chausson Matériaux - Trialis
« Une entreprise familiale et toulousaine », ce sont les termes utilisés par Philippe Chausson pour définir l'entreprise qu'il co-dirige avec son frère Pierre Georges depuis 31 ans. Chausson Matériaux-Trialis a été créée par leur grand-père en 1921 à Fenouillet. Depuis, l'entreprise est restée dans le giron familial. Les deux frères sont les deux actionnaires majoritaires (64%) du capital, le reste appartenant au groupe irlandais CRH.
L'entreprise a toujours porté « des valeurs d'honnêteté et de transparence. Dans le monde de l'entreprise il y a ceux qui entreprennent pour faire du capital, ceux qui entreprennent pour être reconnus et enfin les vrais entrepreneurs qui prennent des risques et veulent valoriser leur personnel. Nous sommes dans la 3e catégorie. » Des valeurs humanistes qui rendent d'autant plus difficile la situation économique actuelle. Chausson Matériaux, qui avait multiplié son CA par 12 entre 1998 et 2008, a violement souffert de la crise. Le chiffre d'affaires (713 M€ en 2008) sera en baisse de 15% en 2009. L'entreprise a licencié près de 400 personnes en 2008 et 2009. « Une situation très difficile à vivre », reconnaît Philippe Chausson, qui espère redresser la barre avec la création en 2010 d'un nouveau concept de magasins.
www.chausson-materiaux.fr

- Anne-Marie de Couvreur, présidente de Mediameeting
Anne-Marie de Couvreur, 43 ans, présidente de Mediameeting, dirige une entreprise spécialisée en radio d'entreprise qui n'a connu que des succès en 2009. Elle a notamment remporté le marché de la radio interne de la SNCF, celui de la radio de la SNCF diffusée sur la ligne D du RER parisien et s'est allié en septembre avec Deezer, leader européen de la musique en ligne. Des contrats qui s'ajoutent à ceux déjà conclu avec les Laboratoires Pierre Fabre, Renault Trucks ou Total Petrochemicals. « Nous avons été les premiers sur le marché de la radio, nous ne sommes plus les seuls. Le marché se structure doucement. Mais notre expérience fait notre force. Nous sommes toujours leaders », explique Anne-Marie de Couvreur qui veille par ailleurs toujours attentivement à la radio Toulouse FM qu'elle a créée en 2008 avec Hélène Nougaro.
www.mediameeting.fr

En photo : Samir Rizk, PDG de GA. (© Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :