Croc Fork veut réduire les déchets avec ses couverts comestibles

Vous commandez une glace chez le glacier, il vous propose une cuillère avec laquelle vous pourrez déguster votre glace et la manger une fois terminé. C’est le concept imaginé par Croc Fork. La startup toulousaine lancée récemment a créé les premiers couverts à usage unique comestibles et composés à base de fruits et légumes. Afin de financer son prototype final et son lancement commercial, l'entreprise a ouvert une campagne de financement participatif sur la plateforme Bluebees.

5 mn

Les couverts Croc Fork peuvent résister à la chaleur, l'humidité ou encore au froid tout en étant assez faciles à manger.
Les couverts Croc Fork peuvent résister à la chaleur, l'humidité ou encore au froid tout en étant assez faciles à manger. (Crédits : DR)

Manger ses couverts une fois le repas terminé ? C'est l'idée de Marie Varin, Victoria Pagès et Léa Maravelle. Ces trois ingénieures agronomes ont mis au point des couverts à usage unique comestibles et composés à base de fruits et légumes locaux déclassés. Afin de répondre aux nouveaux enjeux écologiques auxquels nous devons faire face, notamment l'interdiction de produire et de vendre des couverts en plastique depuis janvier 2021 et pour réduire les déchets des professionnels de la restauration, elles ont décidé de fonder l'entreprise Croc Fork, en 2022, et de donner vie à leur concept de couverts éphémères 2.0

"Le projet est né en fin d'année 2020 lorsque nous étions encore étudiantes à l'école d'ingénieurs de Purpan. En cinquième année, nous avons suivi la spécialisation création et gestion d'entreprise lors de laquelle notre idée a commencé à se développer. Après avoir remporté un concours de créateurs d'entreprises en mai 2021, nous nous sommes dit que nous n'étions pas les seules à voir du potentiel dans ce projet et avons décidé de nous lancer dans l'aventure", raconte Marie Varin, cofondatrice de Croc Fork.

Lire aussi 4 mnLe Toulousain V21 met le chanvre dans l'assiette

Croc Fork

Léa et Marie, fondatrices de Croc Fork. (Crédits : DR)

Des fruits et légumes riches en pectine et en fibres

Les premiers couverts à usage unique comestibles de la startup toulousaine sont réalisés à partir d'un mélange de fruits et légumes et de texturants alimentaires, non divulgués qui leur permettent de se structurer et d'avoir la même forme que des couverts classiques. Croc Fork sélectionne les fruits et légumes en fonction de certaines caractéristiques et éléments qui vont faciliter la conception comme la teneur en pectine ou en fibres par exemple. Ce concept permet de créer un débouché pour les producteurs en donnant une seconde vie à des produits hors calibre pour la distribution.

L'entreprise fait face à des contraintes techniques assez fortes dans la conception. En effet, les couverts éphémères doivent être assez solides pour résister à des plats chauds comme la soupe ou très froids comme de la glace, mais pas trop durs pour être assez faciles à manger. Dans un premier temps, la jeune entreprise va arriver sur le marché avec une cuillère, ustensile pour lequel la demande est plus forte et qui est techniquement plus simple à réaliser qu'un couteau ou une fourchette. "Nous allons débuter avec la cuillère en 2022 puis la fourchette et le couteau par la suite. Nous aimerions qu'il y ait un laps de temps d'un an entre chaque sortie de couvert", précise la jeune dirigeante.

Lire aussi 4 mnDeux ans après son ouverture à Toulouse, la Chouette Coop pérennise son modèle

Pour les professionnels de la restauration

Pour l'instant, les porteuses du projet sont en pleine R&D de leur premier produit et souhaitent rapidement terminer le prototypage. Pour cela, l'équipe Croc Fork collabore avec un centre technique qui leur permet d'accéder à du matériel professionnel.

"Nos couverts s'inscrivent dans une démarche d'économie circulaire. Cette vaisselle éphémère sera produite de manière durable, en limitant la consommation et le gaspillage des ressources et la production de déchets."

Une fois élaborés, ces couverts seront à destination des professionnels de la restauration hors foyer, notamment des traiteurs et des spécialistes de la vente à emporter, des glaciers ainsi que les grossistes alimentaires et en emballages. La jeune pousse prévoit de lancer la commercialisation en BtoB, auprès de ces professionnels, dès début 2023. Pour l'instant elle a fixé un prix de base, qui peut être amené à évoluer, de 55 euros hors taxes pour 100 couverts. "Nous avons interrogé pas mal de professionnels et nous avons été surprises par les quantités de commandes possibles dont-ils parlent. Un traiteur peut facilement passer 1.000 cuillères en une soirée."

Avant d'atteindre cette étape supérieure, Croc Fork est à la recherche d'un accompagnement professionnel afin de finaliser ses prototypes finaux et passer à l'industrialisation dès cette année.

"Nous voulons sous-traiter la partie fabrication sur les trois premières années car nous n'aurons pas les moyens financiers d'investir dans une unité de production. Nous espérons qu'au bout de trois ans d'activité nous pourrons avoir nos propres machines", explique la cheffe d'entreprise.

Une campagne de financement participatif

Afin de financer le prototypage final et le premier lancement commercial, Croc Fork a lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Bluebees, dédiée aux projets à fort impact écologique et social. Ouverte depuis le 3 juin et pour une durée d'un mois, la campagne a pour objectif de collecter 15.000 euros.

Installée au sein de l'incubateur de la pépinière alimentaire du marché d'intérêt national (Mim) de Toulouse depuis septembre dernier, la jeune entreprise bénéficie d'un accompagnement de l'écosystème.

Lire aussi 7 mnLe Min de Toulouse inaugure sa pépinière alimentaire

"C'est un avantage pour nous d'être au Min. Sur place, il y a des fournisseurs potentiels, mais aussi des clients potentiels. C'est donc une grande force", reconnait Marie Varin.

Avec en tête d'avoir un impact environnemental positif, les trois fondatrice de Croc Fork veulent petit à petit développer une gamme entière de vaisselle comestible.

Lire aussi 6 mnÉlectroménager durable : en difficulté financière, le Toulousain Kippit pourrait disparaître

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.