CES 2022 : Eyelights dévoile un GPS à réalité augmentée sur pare-brise

Installée à Toulouse, la startup vient de dévoiler au CES de Las Vegas un pare-brise intégrant un GPS à réalité augmentée. Fruit d'un co-développement avec le groupe japonais AGC, le produit, déjà commercialisé pour les motos, est destiné à tous les constructeurs automobiles. Renault a d'ailleurs déjà ficelé un partenariat avec Eyelights.

4 mn

Eyelights a mis au point un pare-brise à réalité augmentée avec son partenaire AGC, dévoilé au CES de Las Vegas 2022.
Eyelights a mis au point un pare-brise à réalité augmentée avec son partenaire AGC, dévoilé au CES de Las Vegas 2022. (Crédits : Eyelights)

Est-ce une petite révolution qui est en train de se jouer dans le secteur automobile, à savoir la fin prochaine du GPS sur le smartphone ou via un équipement dédié ? À l'origine de cette potentielle innovation technologique se trouve la jeune entreprise Eyelights, qui participe pour la seconde fois au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, du 5 au 8 janvier 2022.

Lire aussi 6 mnCES 2022 : lâché par ses plus grands exposants, le salon tech débute malgré la flambée de Covid

 Lors de cet événement de renommée internationale, et aux retombées médiatiques mondiales, la startup toulousaine doit présenter un pare-brise incluant un GPS à réalité augmentée, installé sur un véhicule Mercedes de classe B qu'il sera possible de conduire. Le fruit d'un partenariat stratégique avec le groupe japonais AGC, le leader mondial du verre automobile.

"C'est un co-développement technologique avec AGC. Nous, nous avons apporté la technologie et sa solution logicielle tandis qu'eux ont industrialisé et travaillé sur l'intégration de celle-ci. C'est désormais une technologie disponible pour tous les constructeurs automobiles, ce n'est plus un prototype", se réjouit Romain Duflot, le fondateur d'Eyelights et le CEO de la startup toulousaine.

Lire aussi 6 mnDepuis le Lot, Whylot va industrialiser un moteur électrique novateur avec Renault

Un partenariat avec Renault

Avec cette nouvelle technologie, le duo se vante de "pouvoir transformer n'importe quelle surface de pare-brise en un écran à réalité augmentée (diffusant de l'information)". Concrètement, le conducteur du véhicule peut voir s'afficher devant des informations telles que sa vitesse, la direction à prendre et le rappel des distances de sécurité jusqu'à 50 mètres devant lui, sur un écran de 550 pouces, selon les chiffres annoncés par les protagonistes du dossier.

Lire aussi 5 mnCES 2022 : qui sont les 23 startups d'Occitanie qui partiront à Las Vegas ?

"En résumé, nous géospatialisons l'information dans le champ de vision de l'utilisateur. Par exemple, nous affichons en surbrillance la voie sur laquelle il faut s'insérer. Avec notre innovation, nous apportons l'attention du conducteur sur le devant de la route, vous regardez loin et donc vous anticipez. Nous sommes dans de la sécurité active. Notamment, le smartphone est devenu l'ennemi public numéro un au volant et nous voulons l'éliminer", expose le dirigeant.

Convaincu par cette innovation, le groupe Renault vient d'ailleurs de nouer un partenariat avec Eyelights pour intégrer directement, à terme, la technologie sur ses véhicules de série. Pour autant, la startup n'a pas pour le moment pas annoncé de calendrier précis sur ce point.

Lire aussi 6 mnDepuis le Lot, Whylot va industrialiser un moteur électrique novateur avec Renault

La moto avant la voiture

En soit, la jeune pousse toulousaine n'est pas un acteur nouveau dans le segment du GPS sur écran à réalité augmentée. Fondée en 2016, elle a lancé son développement technologique en travaillant tout d'abord sur un produit destiné aux motards. Ce boîtier installé sur le casque du motard, d'un coût de 500 euros, a déjà été vendu à 15.000 exemplaires.

Lire aussi 4 mnÀ Toulouse, EyeLights invente le GPS à réalité augmentée

De quoi assurer déjà un équilibre financier à l'entreprise, qui a réalisé un chiffre d'affaires de "plusieurs millions d'euros en 2021", selon le CEO, qui ne veut pas se montrer plus précis. Par ailleurs, Eyelights, qui emploie déjà une vingtaine de personnes à Toulouse, prévoit le recrutement d'une quinzaine de personnes pour la commercialisation et l'exploitation de son produit dédié aux automobiles.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.