Une startup propose "La Boîte à Sport" à installer dans les entreprises

 |  | 729 mots
Lecture 4 min.
Une projection de ce à quoi ressemble un container de La Boite à Sport.
Une projection de ce à quoi ressemble un container de La Boite à Sport. (Crédits : DR)
Pensée par un jeune Toulousain, La Boîte à Sport rapproche la salle de sport de l'entreprise afin d'augmenter la productivité et améliorer le bien-être des salariés. La jeune pousse propose ainsi des conteneurs aménagés en espaces sportifs entièrement équipés. Allant d'une surface de 15 à 90 m2, les boîtes peuvent être louées ou achetées et installées à l'extérieur sur un terrain, un parking voire sur le toit des structures. Découverte.

Une salle de sport sur son lieu de travail ? C'est ce qu'a imaginé un jeune d'origine castraise. Jules Chevallet a mis au point La Boîte à Sport, un concept où des containers sont transformés en salles de sport toutes équipées, à mettre en place au sein des entreprises. Ce pratiquant de sports en tous genres, propose un service sur-mesure qui ne nécessite pas d'infrastructure pour s'implanter.

"Le but est de faire de chaque entreprise a place to work and sport. La pratique du sport agit sur le bien-être des salariés et leur fidélité à l'entreprise, la réduction des TMS (troubles musculo-squelettiques) et la cohésion des équipes. Souvent, lorsqu'ils n'ont pas de salle de sport sur leur lieu de travail, les employés manquent de temps entre midi et deux pour aller en pratiquer à l'extérieur et le font généralement le soir. Par expérience, je peux dire que cela allonge les journées et crée de la mauvaise fatigue à la longue", explique le jeune entrepreneur, diplômé de l'EDHEC.

Lire aussi : Comment le Tarbais HMT démocratise les exosquelettes via les entreprises

Cependant, certaines structures qui cherchent à mettre en place ce genre dispositif pour leurs collaborateurs n'ont pas l'espace disponible. La Boîte à Sport, elle, propose donc un espace modulable et mobile à installer à l'extérieur, sur un terrain vide, un parking voire sur le toit de certains locaux lorsque les conditions le permettent.

Des conteneurs personnalisés

De la signature du contrat à la première séance de sport des collaborateurs, la jeune société promet trois mois d'attente. La superficie de la salle de sport, ainsi que l'équipement qui s'y trouve, peuvent varier selon le besoin de chacun. La superficie des conteneurs peut aller de 15 à 90 m2. Par exemple, il est possible de mettre en place une salle 100 % dédiée à la musculation ou un espace combiné où il est possible de pratiquer de la danse et du yoga.

Principalement destiné aux PME, ETI et grands comptes, le service est proposé à la vente et à la location. "Étant donné le côté novateur" de son concept et le fait qu'il soit "unique en France", Jules Chevallet ne souhaite pas communiquer les tarifs exacts. De plus, le prix est variable et dépend de la superficie et de l'équipement sélectionnés. Par exemple, pour la location d'un espace de 30 m2 équipé et géré, les entreprises doivent débourser entre 2.000 et 3.000 euros par mois. Le prix à l'achat est quant à lui fixé aux alentours de 50.000 euros pour le même produit.

Si elle est initialement proposée en BtoB, l'offre peut également être adaptée aux particuliers sur demande. La jeune pousse, qui se fournit auprès de prestataires français en conteneurs et équipements sportifs, est capable de livrer partout en France.

À la recherche d'un investisseur

Pour l'heure, l'activité commerciale de la société n'a pas débuté. "J'ai démarré la prospection il y a un mois. Je suis déjà en contact avec de potentiels clients. Les entreprises intéressées évoluent entre autres dans le domaine de la nutrition et de la santé", précise-t-il. D'ici deux ans, La Boîte à Sport a pour objectif de signer au moins dix contrats en location. À court terme, elle souhaite installer sa première salle de sport en entreprise dès l'été 2021.

En attentant le décollage des ventes, le fondateur fait fonctionner son projet grâce à des fonds propres. Ce dernier souhaite très vite trouver des investisseurs afin d'accélérer le développement de sa structure.

"Je suis en contact avec un investisseur de la région toulousaine. J'ai me suis également inscrit à plusieurs concours et émissions de télévision pour trouver un investisseur ou un associé. Il y a une certaine limite à être seul."

D'ici un an, l'objectif de La Boîte à Sport est de réaliser un premier chiffre d'affaires de 170 000 euros. Dans cinq années, elle ambitionne d'afficher un chiffre des ventes de 1,6 million d'euros.

"Une étude réalisée par Decathlon Pro en 2017 a démontré que la pratique du sport en entreprise a pour conséquence 78 % de salariés plus motivés, une productivité augmentée de 6 à 9 % et une hausse entre 1 et 14 % de la rentabilité. 100 % des patrons qui proposent une offre sportive en France sont satisfaits", encourage Jules Chevallet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :