Les hébergeurs et incubateurs de startups aussi impactés par la Covid-19 (3/3)

 |  | 798 mots
Lecture 4 min.
Comment les hébergeurs de startups de l'Occitanie traversent la crise sanitaire de la Covid-19 ?
Comment les hébergeurs de startups de l'Occitanie traversent la crise sanitaire de la Covid-19 ? (Crédits : Pierrick Merlet)
La crise sanitaire met en difficultés les startups et risque, pour certaines, d’entraîner leur disparition. Un phénomène qui a aussi ses conséquences sur les hébergeurs et incubateurs. Décryptage en Occitanie et dernier volet de notre grand dossier sur les startups en ces temps de Covid-19.

L'épidémie sanitaire de ces derniers causera sans aucun doute une sur-mortalité au sein des startups (voir nos pages précédentes, ndlr). Mais tous les acteurs s'accordent à dire que celles qui seront rayées de la carte seront des jeunes pousses en difficultés avant la crise et que celle-ci ne causera qu'une accélération de leur disparition.

Seulement, dans leur chute, ces petites entreprises ne vont-elles pas entraîner avec elles des structures en charge de leur accompagnement comme les incubateurs, les hébergeurs ou encore les accélérateurs ? Les collectivités locales que sont Toulouse Métropole et la Région Occitanie, au coeur de la crise, ont décidé d'exonérer de loyers les startups hébergées au sein de leurs différentes pépinières. Mais pour les structures semi-publiques et privées, la donne est différente.

Une trésorerie touchée

C'est notamment le cas pour Nubbo. Certes, l'incubateur est soutenue par le Conseil régional, "mais 50% de notre...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :