Finance & Commerce : Bettr transforme la carte bleue en carte de fidélité

 |  | 690 mots
Lecture 3 min.
Avec l'application Bettr, la cagnotte de fidélité peut être à nouveau versée vers le compte en banque pour de nouveaux achats, ou bien transformée en don pour une association.
Avec l'application Bettr, la cagnotte de fidélité peut être à nouveau versée vers le compte en banque pour de nouveaux achats, ou bien transformée en don pour une association. (Crédits : Bettr)
En souhaitant encourager les Toulousains à mieux consommer, la startup Bettr a mis au point une application éponyme de cash back (remise d'argent) au service d'un réseau de commerces locaux. Ainsi, sans opération matérielle, tout achat avec une carte bleue crédite directement une cagnotte en euros. Au choix pour le consommateur d'utiliser cette somme pour de nouveaux achats dans le réseau, ou bien d'en faire don à une association partenaire. L'application Bettr vient d'entrer en service.

Les processus de fidélité dans nos commerces régulièrement fréquentés n'ont jamais connu autant de formes matérielles : carte de fidélité à scanner, carte papier à tamponner, QR code, code-barre à passer devant un lecteur, etc. Un procédé que veut simplifier la jeune pousse toulousaine Bettr, portée une partie de l'équipe de la startup Flybot qui a été dans l'obligation récemment de stopper ses activités. Et pour y parvenir, Bettr compte "s'appuyer sur les achats du quotidien", comme le précise Thibault Descombes, l'un des cinq associés dans cette aventure entrepreneuriale.

Lire aussi : Startup : la pépite toulousaine Flybot touchée par la Covid-19 et coulée par Facebook

Le nom de cette jeune entreprise coïncide avec le nom d'une application mobile, qui sera disponible sur IOS et Android au début du mois de novembre. Bettr permettra alors de géolocaliser autour de soi les commerçants, membres du réseau éponyme à la startup. Chaque achat dans ce réseau, sans opération technique du consommateur ni du commerçant, permettra dès lors de cumuler une cagnotte monétaire.

"Pour cela, il suffit d'enregistrer via une interface sécurisée dans notre application le compte bancaire que l'utilisateur souhaite relier à Bettr. Ainsi, toutes les cartes bleues du compte en question seront reliées à la cagnotte du consommateur. Dès que la carte bleue sera utilisée dans un commerce du réseau, une somme, pouvant aller de 2 à 5 % du ticket total, sera automatiquement reversée sur la cagnotte. À terme, nous souhaitons permettre aux utilisateurs de scanner leur ticket de caisse, pour leur laisser le choix du moyen de paiement", décrit Thibault Descombes.

Une charte coécrite avec les commerçants

Mais au-delà de l'innovation technologique, l'idée est de développer cette "application de cash back (remise en argent, ndlr) good" afin d'encourager les Toulousains à mieux consommer. Pour cela, tous les commerces de la Ville rose et de son agglomération ne peuvent prétendre à intégrer le réseau Bettr.

"L'idée est d'avoir des commerces, pas uniquement alimentaires, mais de proximité, et avec une démarche éthique par exemple. Ainsi, à partir de plusieurs critères, nous établissons un score global pour chaque commerce désireux d'intégrer notre application et selon le score, nous l'insérons ou non dans notre réseau. Mais cette charte et ses critères sont définis en collaboration avec l'association des commerçants de la Colombette, l'Amicale, une association de commerçants green. Nous sommes en train d'arriver à quelque chose de solide", se réjouit le jeune entrepreneur.

Pour le lancement de l'application en ce début du mois de novembre, dont déjà plus de 500 pré-inscriptions sont enregistrées, une cinquantaine de commerces alimentera le réseau. Mais le club des cinq a identifié plus de 200 établissements de l'agglomération qui remplissent les critères pour y figurer. Avant, pourquoi pas, d'envisager un développement sur d'autres métropoles. Surtout, l'inscription dans ce catalogue de commerces responsables est gratuite pour le commerçant.

"Le référencement ne coûte rien. Notre service de mise en relation devient payant à partir du moment où un utilisateur de Bettr effectue un achat dans le réseau. À cette occasion, nous prenons un petit pourcentage sous forme de commission, pour chaque opération", précise Thibault Descombes.

Deux options pour investir cette cagnotte pour l'utilisateur

Par cette occasion, la relation tripartite entre Bettr, le commerçant et le consommateur est gagnante pour tous. Le premier se rémunère, le second gagne en visibilité avec des nouveaux clients, avant de les fidéliser et le troisième cumule des euros dans une cagnotte virtuelle, dont il a deux options pour les investir.

"Soit le consommateur utilise cette cagnotte pour ses prochains achats dans le réseau en remettant cette somme sur son compte en banque, ou bien il a la possibilité d'en faire don à des associations partenaires, et pour diverses causes. L'idée finale est de mettre la technologie au service des acteurs qui ont un impact positif pour la société", conclu-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :