MountNpass rachetée par le leader mondial du tourisme en pleine nature

 |   |  633  mots
Dorénavant, la startup toulousaine est la filiale française du leader mondial, le groupe allemand Outdooractive.
Dorénavant, la startup toulousaine est la filiale française du leader mondial, le groupe allemand Outdooractive. (Crédits : USDA)
L'entreprise toulousaine franchit un nouveau cap. MountNpass qui conseille des itinéraires cyclables en France, via sa plateforme web, a été rachetée par Outdooractive, leader mondial du tourisme en plain air. Dorénavant, elle est la filiale française du groupe allemand déjà implanté dans 15 pays. Cette fusion va lui permettre de poursuivre ses objectifs en termes d’internationalisation et de développement de son offre, à la fois envers les professionnels et le grand public, tout en conservant sa marque d’origine. Les détails de l'opération.

La startup toulousaine mountNpass, leader du tourisme à vélo en France, accélère son développement et marque un tournant dans son histoire. L'entreprise qui a mis au point une plateforme qui conseille des itinéraires cyclables en France intègre, en ce début d'année, le groupe Outdooractive, leader mondial du tourisme en pleine nature. Basé en Bavière, en Allemagne, ce dernier est une plateforme européenne de référencement d'acteurs du tourisme à destination des amoureux d'activités en plein air : randonneurs, cyclistes, vététistes, skieurs, etc.

"Il y a un intérêt commun pour les deux entreprises. Dans le domaine des plateformes l'outdoor, que ce soit le vélo, le training ou encore l'équitation, il y a un marché qui arrive à maturité et de la concentration. Nous avons donc voulu rejoindre ce mouvement pour avoir plus de moyens. Notre plateforme va avoir une visibilité toute autre. Nous rejoignons un grand groupe qui a 7 millions de membres actifs à travers le monde et 13 millions de visites mensuelles sur son site. Du côté d'Outdooractive, qui est déjà implantée dans 15 pays, ce rapprochement va lui permettre de se développer en France. Mondialement, nous sommes la première destination touristique et la deuxième destination sur le tourisme à vélo. En passant par nous, notre communauté, notre réseau de partenaires et nos contenus, elle va s'implanter beaucoup plus vite", explique Frédéric Blavoux, fondateur de mountNpass.

Par conséquent, Outdooractive est l'unique actionnaire de mountNpass. Cette dernière devient ainsi la filiale française du groupe allemand, tout en conservant sa marque d'origine. Frédéric Blavoux qui était jusqu'à présent le CEO de mountNpass, a été nommé président de cette nouvelle entité.

Un élargissement de l'offre

Avec ce rachat, mountNpass est entièrement dédiée au développement sur le territoire français. Pour s'atteler à sa mission, elle va enrichir son offre pour s'adresser à un public plus large, sur un terrain de jeu plus étendu.

"Nous allons avoir une offre BtoB et BtoC. En BtoC tous les contenus (itinéraires vélo en France) que nous avions sur le site vont rester gratuits. En revanche, nous allons proposer des services premiums aux cyclistes comme des applications mobiles où des cartes d'itinéraires, de la réalité augmentée, etc. Ce sera sous forme d'abonnements qui coûteront entre 29 et 59 euros par an. Sur le BtoB, nous travaillons avec les destinations touristiques pour leur donner de la visibilité auprès de la communauté de cyclistes et de nos 7 millions de nouveaux membres étrangers qu'apporte Outdooractive", précise le dirigeant.

L'entreprise toulousaine, actuellement membre de At Home, va également proposer, via sa plateforme, les produits marketing, les cartographies, les contenus, etc. que développe le groupe allemand, depuis une vingtaine d'années, à destination des fans d'activités en extérieur.

Doubler le chiffre d'affaires

En terme d'organisation, l'équipe actuelle de mountNpass composée de 6 salariés est conservée et sera renforcée "assez rapidement" notamment sur les volets marketing digital, business development et support client. L'objectif est d'atteindre, à terme, un effectif de 20 à 30 personnes.

Le chiffre d'affaires de la société est lui tenu secret. Cependant, pour l'année 2020, le dirigeant de l'entreprise révèle qu'il a pour but de le "multiplier par trois".

Fondée en juillet 2015, à Toulouse avec pour objectif de "trouver les plus beaux itinéraires vélo en France et en Europe", la startup a connu une belle croissance. En effet, son site web communautaire compte aujourd'hui plus de 8 000 parcours qualifiés, 250 destinations partenaires, 120 000 membres inscrits, une moyenne de 300 000 visites mensuelles ainsi qu'une communauté de 60 000 fans sur les réseaux sociaux. Sur l'année 2019, le trafic du site a atteint les 6 millions de pages vues.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :