CES 2020 : Road Light lance un produit adapté à toutes les mobilités

 |   |  766  mots
Road Light va désormais proposer un produit unique pour toutes les mobilités, qui sera dévoilé au CES de Las Vegas 2020.
Road Light va désormais proposer un produit unique pour toutes les mobilités, qui sera dévoilé au CES de Las Vegas 2020. (Crédits : Road Light)
La jeune pousse toulousaine, qui propose un système de clignotants dorsaux pour motards et cyclistes, va dévoiler au CES de Las Vegas 2020 un produit adapté à toutes les mobilités. Contrairement aux premières versions, l'Universal Clic-Light ne sera pas produit en France mais en Asie, à Shenzen. Road Light mise sur 5 000 unités vendues au cours du premier semestre 2020.

Jamais deux sans trois... Après deux participations consécutives en 2018 et 2019 au CES de Las Vegas, en exposant à l'Eureka Park, la startup toulousaine Road Light y sera de nouveau en 2020. Une première dont va bénéficier l'entreprise qui conçoit des clignotants dorsaux pour motards et cyclistes.

"Les organisateurs ne souhaitent pas que les startups exposent plus de deux fois sur le salon. Mais notre candidature a quand même été acceptée et nous ferons partie de la délégation Occitanie portée par le Conseil régional. Après deux éditions durant lesquelles nous avons pris nos marques, nous y retournons cette fois-ci pour entamer des négociations et nouer des accords dans les deux-trois mois qui suivent", lance avec assurance Mohamed Ait El Hadj, le CEO de Road Light.

Pour cela, le dirigeant et les deux business developpers, qu'il vient de recruter, misent tout sur une nouvelle offre commerciale qui sera dévoilée lors du plus important salon consacré à l'innovation technologique en électronique grand public, qui se déroule du 7 au 10 janvier 2020.

Une fabrication délocalisée en Asie

Désormais, la jeune pousse toulousaine va proposer un modèle de clignotants dorsaux couplé à une télécommande unique pour tout type de mobilité. De la trottinette, au scooter, en passant par le vélo et le mono-roue.

"Nous arrêtons la production et la commercialisation des versions de notre solution dédiées au vélo et à la moto. Nous sommes en cours de dépôt de brevet pour ce que nous appellerons l'Universal Clic-Light [photo ci-dessous]. Un produit qui sera adapté à toutes les mobilités et dont l'utilisation va être grandement simplifiée par rapport aux précédents modèles", se réjouit le dirigeant installé à l'IoT Valley de Labège.

Road Light

Ainsi, Mohamed Ait El Hadj compte commercialiser au CES de Las Vegas ce produit universel et espère que les premières livraisons seront actées pour mai 2020. Néanmoins, si les produits de Road Light étaient jusqu'à présent produits en France, ils vont désormais être fabriqués en Asie, et plus précisément à Shenzen, par un partenaire auprès duquel le dirigeant a déjà passé commande pour 5 000 unités.

"Dans les deux modèles qui étaient commercialisés jusqu'à présent, il y avait beaucoup d'opérations de main-d'œuvre, ce qui a fait exploser les coûts de production. Par conséquent, quand nous avons commencé à démarcher des distributeurs, ils nous ont tous dit que nos prix étaient trop élevés".

À la suite de ces rencontres, le CEO de Road Light a démarché des partenaires industriels en Asie, ce qui va permettre à la société de diviser ses coûts de production par trois.

Louer du matériel de protection

Afin de proposer une offre complète autour de la sécurité des usagers et un modèle économique qui ne tourne pas uniquement autour de la vente d'Universal Clic-Lights, la jeune pousse toulousaine a également déposé un brevet mondial de 30 mois pour un nouveau produit.

"Nous allons lancer des casiers numériques, automatisés et sécurisés pour les usagers des mobilités en libre-service. Ainsi, il sera possible de louer des casques gonflables qui ont les mêmes capacités que les casques classiques, des gilets, des gants, des genouillères ou des Clic-lights", annonce Mohamed Ait El Hadj.

Road Light

Une illustration des futurs box sécurisés. (Crédits : Road Light).

Avec cette innovation, l'objectif est de s'associer à des opérateurs de mobilité en libre-service et de proposer cette nouvelle offre aux grands groupes et aux collectivités locales. De quoi convaincre la municipalité de Toulouse d'autoriser l'arrivée des trottinettes électriques ?

___

ZOOM

Et aussi...

La délégation de la Ville rose sera également composée de l'entreprise toulousaine Wyca Robotics, spécialiste dans le développement de robots indoor à navigation autonome, qui tentera de séduire les intégrateurs industriels avec sa dernière innovation du nom d'Élodie.

Enfin, l'écosystème toulousain sera mis à l'honneur avec Hygia. Cette dernière compte présenter deux innovations au salon américain. Tout d'abord un carnet de santé numérique pour les patients du nom de Hygia Care. Son utilisation sera couplée à Hygia Pulse, un fauteuil connecté qui permettra aux patients de mesurer les signes vitaux dans la salle d'attente des médecins (température, tension, poids, rythme cardiaque...). Une innovation qui doit permettre un gain de temps pour les praticiens et un meilleur suivi des malades. P.M.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :