Airbus et EDF s'allient pour repérer des startups

 |   |  480  mots
Airbus et EDF soutiennent parfois les mêmes startups.
Airbus et EDF soutiennent parfois les mêmes startups. (Crédits : Remi Benoit)
Le constructeur aéronautique Airbus et l'électricien EDF ont signé mercredi 20 novembre une convention de partenariat en matière d'innovation. Les deux groupes vont organiser des séances communes de repérage des startups prometteuses dans les accélérateurs de la région Occitanie. Les jeunes pousses sélectionnées pourront bénéficier d'un soutien financier et d'une aide pour réaliser un prototype.

Les grands groupes sont toujours à la recherche de bonnes idées pour améliorer leur business. En Occitanie, Airbus et EDF ont décidé de s'allier pour repérer les startups prometteuses sur le territoire. Le constructeur aéronautique et l'électricien ont signé une convention de partenariat en ce sens mercredi 20 novembre à Toulouse.

Des rencontres avec quatre acteurs de l'écosystème startup

"À compter du premier trimestre 2020, nous allons organiser des rencontres avec les startups auprès des lieux d'accompagnement partenaires. Ils sont quatre pour le moment : le Bic Crescendo à Tarbes (Hautes-Pyrénées), la pépinière d'entreprises du Grand Montauban (Tarn-et-Garonne), le Cleantech Booster à Aramon (Gard) et la French Tech de Perpignan (Pyrénées-Orientales)", a expliqué Dominique Ollinger, délégué Airbus Développement Occitanie.

Les deux groupes réalisaient déjà un travail de repérage de startups chacun de leur côté. Pour le groupe d'électricité, cela passe par des concours d'innovation tels que EDF Pulse.

"Ce n'est pas un hasard si cette convention naît en Occitanie. Quand EDF lance un appel à projets au niveau national, l'Occitanie sort parmi les toutes premières régions en nombre de candidatures. Beaucoup de jeunes sociétés ont émergé dans notre groupe. Neuf startups de la région sont intégrées actuellement dans les process métiers d'EDF. À la centrale de Golfech, la startup Chemdoc fait de l'optimisation de l'eau. Au niveau national, la gestion des courriels s'appuie sur la technologie de Hubware", souligne à La Tribune Alexandre Perra, directeur exécutif en charge l'innovation au sein d'EDF.

De son côté, "Airbus Développement a apporté un soutien financier à 158 startups en  France en 2019", relève Michel Sesques, président de la structure. Les deux groupes ont remarqué qu'ils soutenaient à l'heure actuelle "une dizaine de startups en commun"  sur la région Occitanie. L'idée est de passer à une quinzaine dès 2020.

Soutien financier et colabellisation

Ces pépites pourront bénéficier des outils d'aides existants des deux groupes.

"Chez EDF, nous finançons un POC (proof of concept) avec une enveloppe qui peut aller de 30 000 à 100 000 euros. Avec EDF Pulse Croissance, nous pouvons par ailleurs investir plus d'un million d'euros dans une startup", a détaillé Gilles Capy, délégué régional d'EDF sur la région Occitanie.

Pour Airbus, le soutien aux startups et aux PME peut aussi prendre plusieurs formes.

"Nous pouvons proposer avec Airbus Développement des prêts à 2% pouvant atteindre 100 000 euros. Ensuite, nous pouvons investir directement dans les startups via Airbus Ventures. Enfin, dans les territoires en revitalisation, nous pouvons proposer des subventions", a complété Michel Sesques.

Avec ce nouveau partenariat, Airbus et EDF vont proposer une colabellisation pour appuyer la demande de financement auprès d'investisseurs externes. Les potentiels financeurs pourront se tourner vers les deux groupes pour un avis sur la société en question.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :