At Home dévoile son projet pour la future Cité des startups à Toulouse

 |   |  538  mots
La Cité des startups consacrera 12 000 m2 à l'innovation.
La Cité des startups consacrera 12 000 m2 à l'innovation. (Crédits : Rémi Benoit)
La communauté de startups toulousaine At Home a été sélectionnée ce vendredi 19 juillet pour animer le futur tiers-lieu de la Cité des startups qui verra le jour début 2020. Pour La Tribune, Arnaud Thersiquel, président d'AtHome, donne ses ambitions pour le nouveau phare de l'innovation en Occitanie.

C'est le plus grand projet dédié à l'innovation dans la Ville rose. "À titre de comparaison, Station F (le campus de startups fondé par Xavier Niel à Paris, ndlr) dispose de 30 000 m2 (20 000 si l'on met de côté le gigantesque restaurant). La Cité des startups aura 12 000 m2 !", réagit Arnaud Thersiquel, président d'AtHome, interrogé par La Tribune.

Un projet à plus de 37 millions d'euros

Porté par la Région Occitanie, la future Cité des startups prendra ses quartiers au sein des anciennes halles de Latécoère, à Toulouse, un lieu classé patrimoine historique puisque c'est notamment là que Latécoère a construit les premiers avions Salmson en 1917.

"Elle comportera un tiers-lieu doté d'un espace de coworking de 280 postes de travail, un FabLab de 600 m2, un espace événementiel et un coin restauration. Viendront aussi s'y installer les équipes de l'incubateur régional Nubbo et les équipes de notre agence de développement économique, Ad'Occ. Plus tard, elles seront rejointes par la direction des affaires économiques", avait fait savoir la présidente de Région Carole Delga en février dernier. 

En plus de l'investissement de 5,5 millions d'euros pour l'achat des bâtiments, la Région Occitanie a prévu une enveloppe de 31,7 millions pour les travaux, afin de mettre sur pied ce nouveau lieu dédié à l'innovation. Ce vendredi 19 juillet, les élus ont sélectionné At Home (face à Interfaces et au groupement d'entreprises Newton) pour gérer le tiers-lieu et le groupe Manatour pour le FabLab (qui était en concurrence avec Artilect).

300 postes de travail et une salle de conférences de 200 places

"Nous allons gérer 6 000 m2 sur les 12 000 m2 que compte la Cité des startups. Le tiers-lieu comportera 300 postes de travail, le restaurant Esprit Pergo avec plusieurs centaines de couverts qui sera piloté par les équipes de Thomas Fantini. Il y aura aussi une salle de conférences de 200 places qui comprendra une zone réception, des vestiaires et un espace traiteur. Les contenus éditoriaux seront gérés par la journaliste Emmanuelle Durand-Rodriguez. Nous aurons également 15 à 20 salles de réunion qui pourront accueillir des entreprises de passage", détaille Arnaud Thersiquel.

La Cité des startups (qui va d'ailleurs changer de nom au mois d'octobre) ne sera pas un lieu uniquement réservé aux startups.

"Nous allons héberger les startups accompagnées par l'accélérateur régional Nubbo qui seront de fait intégrées à la communauté AtHome. Nous allons également travailler avec la société Springlab dont la vocation est de s'inspirer des méthodes des startups pour accompagner en intraprenariat ou en open innovation des PME, des ETI et des grands groupes. Ces entreprises pourront assister à nos conférences pour aller à la rencontre de penseurs inspirants ou passer quelques jours dans les espaces de travail. Il sera possible de les privatiser", poursuit l'entrepreneur.

At Home prévoit cinq recrutements pour l'animation, la gestion événementielle, la communication et les relations avec les partenaires. La livraison de ce nouveau lieu est prévue en deux temps. En janvier 2020, ce sera au tour de Nubbo, du Fablab et des espaces de travail. Les locaux d'Ad'Occ, la salle de conférences, le restaurant et les salles de réunion ouvriront leurs portes dans le second semestre 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :