Le Toulousain Geotrend analyse les contributions du Grand débat national

 |   |  823  mots
La jeune pousse travaille à la finalisation d'une première levée de fonds.
La jeune pousse travaille à la finalisation d'une première levée de fonds. (Crédits : CC0 Creative Commons/Pixabay)
Par curiosité, une startup toulousaine a analysé un certain nombre de contributions numériques au Grand débat national. Grâce à sa plateforme qui repose entièrement sur des algorithmes d'intelligence artificielle, Geotrend a ainsi effectué ce travail en quelques heures seulement. La jeune pousse, qui est sur le point de finaliser une levée de fonds, dévoile les résultats.

Dans le cadre du Grand débat national, des quantités de données textuelles ont été produites. L'analyse manuelle de ces dernières est une tâche quasi-impossible à réaliser par des humains. La startup toulousaine Geotrend a réussi cette mission titanesque en seulement quelques heures.

Lire aussi : Les chefs d'entreprise d'Occitanie se lancent dans le Grand Débat National

"Nous avons utilisé notre intelligence artificielle, et plus précisément des algorithmes spécialisés dans l'intelligence économique, pour lire ces documents et identifier les relations entre les divers sujets abordés afin de permettre au lecteur de naviguer facilement dans les résultats", explique Thomas Binant, dirigeant de Geotrend.

En tout, ce sont plus de 10 000 textes qui ont été analysés. Ainsi, la plateforme Geotrend a permis de mettre en avant trois grands sujets. La démocratie et la citoyenneté est le sujet qui revient à plus de 40% dans les comptes-rendus de débats, suivi par la transition écologique à 32 %. Les sujets sur la fiscalité et les dépenses publiques, ainsi que l'organisation de l'État et des services publics, sont tellement proches qu'ils ont été fusionnés en un seul...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :